1 milliard de francs de la BAD pour le projet d’eau potable entre le Ghana et le Togo

image_pdfimage_print

projet_eau-potable_ghana_togo


Le projet transfrontalier d’eau potable de Sogakopé-Lomé entre le Ghana et le Togo est entré dans sa phase de démarrage de l’étude de faisabilité environnementale avec la signature vendredi à Lomé d’un mémorandum d’entente entre le ministre ghanéen des Ressources en eau, des travaux publics et de l’habitat, Aladji Dawuda et le ministre togolais de l’Équipement rural, Bissoune Nabagou, a appris l’Agence de presse Afreepress.
 
Évalué à près d’un milliard de francs CFA et financé par la Banque africaine de développement (BAD), ce projet vise à réaliser des infrastructures en eau potable à partir de la Volta au Ghana pour augmenter du taux d’accès à l’eau potable pour les populations des deux pays.
 
« Selon les termes du contrat avec la BAD, il nous faut avoir un mémorandum d’entente qui devrait montrer le chemin à suivre », a déclaré à la fin de la cérémonie, le ministre ghanéen.
 
Une fois réalisé, ce projet va permettre au Togo de bénéficier de 160 000 mètres cubes par jour, soit deux fois plus que les 75 000 mètres cubes par jour que les populations de Lomé consomment.
 
« C’est le Togo qui bénéficiera plus de ce projet puisque nous allons utiliser plus de 80% de l’eau qui sera produite », a indiqué M. Nabagou.
 
« Pour ce qui concerne l’eau que nous avons avec la Togolaise des eaux (TdE) ou les projets à venir, on pourra transférer l’eau dans les plateaux pour satisfaire », a-t-il ajouté.
 
En quelques mois, ce projet est le troisième que le Ghana et le Togo initient ensemble, après le poste frontière de Noépé et le projet de chemin de fer inauguré il y a quelques jours par les deux chefs d’Etat, John Dramani Mahama et Faure Gnassingbé.
 
Telli K.
 
source : afreepress
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*