23 septembre 1986 : Gilchrist Olympio du terroriste à un partenaire politique

image_pdfimage_print

gilchrist_ol


© togoactualite – L’événement est passé inaperçu ce jour et pourtant il y a quelques années encore, il était célébré en grand pompe. Il s’agit de l’attaque terroriste du 23 septembre 1986. Ce jour là, Lomé a été pris sous le feu de quelques individus qui seraient venus du Ghana avec la volonté de finir avec le régime dictatorial et sanguinaire qui régnait en main de maitre sur le Togo.
 
Mais après quelques heures de combat, ces terroristes comme on les appelait ont été mis déroute. Gilchrist Olympio serait soupçonné d’être derrière ces attaques et un mandat d’arrêt international a été décerné à son encontre.
Le général Eyadema prendra prétexte de cette attaque pour encore verrouiller son régime. Il fera de cette journée une fête fériée et chômée. Son fils qui lui succèdera plus tard après près de quatre décennies de règne du père perpétuera la tradition avant de ne finalement le commémorer que dans les garnisons et camps du pays.
 
La perpétuation de cette tradition mettait non seulement mal à l’aise Faure Gnassingbé mais encore le fils du père de l’indépendance, Gilchrist Olympio qui, jadis était considéré comme un terroriste. Aujourd’hui que les choses ont changé et qu’il s’assoie à la même table que l’autre fils du père de la nation, continuer par célébrer en pompe cette fête c’est faire offense à un partenaire. Ce qui fait qu’aujourd’hui cette fête est réduite à son strict minimum avec un dépôt de gerbe uniquement comme festivité. Ce qui fait qu’aujourd’hui, il est passé inaperçu chez bon nombre de Togolais.
 
Cette « non » célébration est aussi la preuve que les esprits ont évolué au Togo. Gilchrist Olympio qu’on accablait de tous les noms, le démon qu’il fallait abattre par tous les moyens est aujourd’hui dans les bonnes grâces du pouvoir, c’est inimaginable. Si on ressuscitait ceux qui étaient morts ce 23 septembre et qu’on leur disait aujourd’hui que « celui pour qui ils sont morts ou celui à cause de qui ils sont morts » est devenu est allié du fils d’Eyadema ils n’allaient jamais y croire et pourtant c’est la triste réalité.
 
Seuls les imbéciles ne changent pas, n’est-ce pas ?
 
lomévi (www.togoactualite.com)
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*