27ème Journée Mondiale de lutte contre le Sida : Les activités officiellement lancées ce jeudi à Lomé et à Sokodé

image_pdfimage_print

27e_journee_sida_maboudou

Les activités marquant la 27ème journée mondiale de lutte contre le SIDA ont été officiellement lancées ce jeudi à Lomé, lors d’une conférence de presse présidée par Professeur Vincent Pitché, Coordonnateur du secrétariat permanent du Conseil National de Lutte contre le Sida et les Infections Sexuellement Transmissibles (CNLS-IST), a constaté une journaliste de l’Agence Savoir News. Cette journée a également été lancée à Sokodé (chef-lieu de la Région Centrale).

La journée mondiale de lutte contre le Sida est célébrée le 1er décembre de chaque année. Au Togo, le thème retenu est « Zéro discrimination : Excluons le VIH, pas les Personnes Vivant avec le VIH ».

Dr Angèle A. Maboudou Conseiller en information stratégique du Programme Commun des Nations Unies sur le VIH/Sida s(ONUSIDA) et des membres de l’association des Personnes Vivant avec le VIH (PVVIH) étaient présents à cette cérémonie.

Le thème retenu cette année découle de la stratégie mondiale 2011-2015 de l’ONUSIDA « Objectif Zéro : zéro nouvelle infection à VIH, zéro discrimination, zéro décès lié au sida ».

La Journée Mondiale du sida vise à promouvoir les progrès mondiaux dans l’atteinte des objectifs d’accès universel à la prévention, au traitement, aux soins et à l’appui en matière de VIH fixés par les pays, stopper et inverser la propagation du VIH et contribuer à la réalisation des objectifs du millénaire pour le développement d’ici à 2015.

La journée mondiale de lutte contre le sida est l’occasion de rappeler que l’effort de prévention doit être pérennisé et renforcé. Cet effort sera orienté vers les jeunes des établissements scolaires.

Au total 3 millions de personnes seront sensibilisées sur la riposte au VIH au Togo, 50.000 personnes seront sensibilisées sur la prévention et la lutte contre la discrimination et la stigmatisation, dans la région Centrale. Cette journée sera également marquée par une campagne régionale de dépistage du 30 novembre au 06 décembre prochain, en de renforcer les actions de prévention de la transmission du VIH auprès des populations.

Au moins 600.000 préservatifs masculins et 60.000 préservatifs féminins seront distribués dans le cadre de cette campagne, ce sera également l’occasion d’assurer la promotion des comportements à faible risque auprès de 15 000 jeunes à travers la communication interpersonnelle et d’assurer la continuité de la prise en charge médicale et psycho sociale de 100% des personnes dépistées séropositives.

Plusieurs autres activités sont également au programme notamment les émissions-débats animées par des personnes ressources, des jeux radiographiques et dotés prix.

D’après une enquête nationale menée par le CNLS et les PVVIH, 2 PVVIH sur 5 ont fait l’objet de stigmatisation au cours des douze derniers mois, raison pour laquelle cette année, la sensibilisation sera axée sur les problèmes de stigmatisation et de discrimination, selon le professeur Pitché.

« Nous sommes optimistes et nous savons que nous avons encore des efforts à faire pour matérialiser la vision du gouvernement, celle d’avoir une génération sans Sida en 2020 et cette vision passe par l’intensification de la prévention chez les jeunes et par l’élimination de la transmission du VIH de la mère à l’enfant », a-t-il ajouté.

Rappelons que le taux de prévalence du VIH de la dernière enquête nationale démographique et santé menée par le ministère de la planification en 2014 est 2,5 % donc le Togo a donc diminué son taux de prévalence de plus de la moitié en 13 ans.

Abbée DJAGLO

 
source : savoir news
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*