Il est
Flash info :: | La France suit avec préoccupation la situation au Togo. Nous condamnons fermement les violences récentes qui ont fait plusieurs victimes et appelons les parties à l’apaisement et à entamer un dialogue (ministère français des Affaires étrangères). | | Togo : Messenth Kokodoko, un des responsables du Mouvement NUBUEKE enlevé | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.



3,8 milliards de F CFA de la BAD pour les finances publiques du Togo

image_pdfimage_print

serge_nguessan


3,8 milliards de francs CFA, c’est le montant du financement mis à la disposition du gouvernement grâce au Projet d’Appui à la Mobilisation des ressources et au renforcement des Capacités Institutionnelles (PAMOCI. Ce geste a été officialisé mercredi au cours d’une cérémonie de signature à laquelle ont assisté le ministre de l’Economie et des Finances Adji Otèth Ayassor, et le Représentant résident de la BAD au Togo, Serge N’Guessan.
 
A travers ce projet, le gouvernement entend renforcer les capacités de mobilisations des ressources fiscales dans le but d’améliorer la transparence des revenus dans les industries extractives, ainsi que dans la gestion des finances publiques à travers la transposition des directives de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA).
 
En droite ligne avec la Stratégie de Croissance Accélérée et de Promotion de l’Emploi (SCAPE), le PAMOCI constitue par ailleurs une opportunité pour le Togo de consolider durablement et efficacement l’ensemble des actions mise en œuvre par le gouvernement en terme de réformes dans la gestion des finances publiques.
 
D’une durée de 4 ans, le Togo participe au PAMOCI à hauteur de 410 millions de francs CFA.
 
Les principaux bénéficiaires de ce projet sont entre autres, l’Office Togolais des Recettes (OTR), l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives (ITIE-Togo), la Délégation à l’Organisation du secteur informel (DOSI), la Direction générale du Trésor et de la Comptabilité publique, la direction du Budget et l’Agence nationale du volontariat.
 
Gaël N.
 

Commentaires

comments

Publié le 29 octobre 2014 dans Envoyez cet article à un ami

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*

:: FLASH INFO :: Faure GNASSINGBE s’exprimera incessamment au peuple sur les divergences politiques de l’heure (ministre SESSENOU). ‎
:: FLASH INFO :: Togo: l’internet mobile toujours coupé avant de nouvelles manifestations de l’opposition ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: Togo: nouvelle manifestation de masse à Lomé à l’appel de l’opposition ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer