48h après la présidentielle, les Togolais retiennent leur souffle dans une ville en état de siège

image_pdfimage_print

police_terreur


© togoactualite – Quarante heures après la fermeture des bureaux de vote, les Togolais attendent toujours la proclamation des résultats officiels de ce scrutin. Pour l’heure seuls les résultats de 6 CENI sont connus et de quelle manière aussi. Cette absence de tendance et encore moins de résultats provisoires laisse libre court à toutes les spéculations. Chacun y va de ces chiffres et de son candidat vainqueur. A l’heure où vont les choses, il n’est pas exclu que le Togo se retrouve avec deux présidents.
 
Ce lundi, jour férié, les Togolais sont à la recherche d’information sur leur futur président. Et bien malin qui pourra dire qui présidera aux destinées de ce lopin de terrain pour les cinq prochaines années. Ce qui n’arrange pas les choses qu’aujourd’hui, la plupart des radios observent un repos à cause de la fête d’Indépendance bien passé au second plan en raison de cette élection.
 
Conséquence, les rumeurs vont bon train. Chacun à ses chiffres et son président. Les premiers chiffres avancés par la CENI décrédibilise cette institution et nourrit les rumeurs.
 
Pendant ce temps, Lomé est en état de siège. Les principaux points stratégiques de la ville sont occupés par un fort détachement de militaire. Les chars occupent ces points. Même le siège de la CENI est occupé par des voitures blindées et l’entrée et l’intérieur de la CENI est occupé par des éléments de la FOSEP 2015.
 
Les Togolais retiennent cependant leur souffle et sont suspendus aux résultats qui viendront de la CENI. Ils interpellent le président de cette institution à s’élever au dessus de la mêlée pour donner les vrais résultats comme cela avait été le cas au Nigeria.
 
lomévi (www.togoactualite.com)
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*