Des acteurs du développement durable à l’école des outils pour l’agenda post 2015

image_pdfimage_print

omd_post_2015


Les représentants des départements ministériels et de la société civile togolaise se forment depuis ce lundi à Lomé sur la Grille d’Analyse du Développement Durable (GADD), un tableau qui permet de faire des annotations sur l’efficacité économique, la protection de l’environnement, et la protection sociale, afin de contribuer efficacement à la définition de l’agenda post 2015 pour l’éradication des systèmes de pauvreté, a constaté un reporter de l’Agence Afreepress.
 
C’est une rencontre de quatre (jours) qui se veut un cadre pour définir la marche à suivre par les acteurs des politiques de développement, après l’expiration de la date butoir de la mise en œuvre des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) prévue pour 2015.
 
« Nous sommes arrivés à la date butoir de mise en ouvre des Objectifs du Millénaire pour le Développement, et les processus se sont mis en place au niveau mondial pour voir vers où nous allons aller à partir de cette date. Ces processus nécessitent la maîtrise d’outil tel que la GADD pour leur mise en œuvre », a expliqué Gervais Méatchi, point focal national du développement durable.
 
Présent à l’ouverture des travaux, le Représentant régional du Bureau régional de l’Organisation International de la Francophonie (OIF) pour l’Afrique de l’Ouest, Tharcisse Urayeneza, a précisé que le développement économiquement viable, écologiquement rationnel et socialement acceptable ne pourra advenir que si les réflexes, les faits et gestes des principaux acteurs, ne sont marqués d’un sceau « ‘’développement durable’’ ».
 
« Pour que ce changement de paradigme advienne, il faut absolument que les Etats et gouvernements se dotent de bons outils pour accompagner la volonté politique, axée sur le développement durable », a-t-il ajouté pour saluer la pertinence de la rencontre.
 
Le ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et des collectivités locales, Gilbert Bawara qui a remplacé son collègue de la Planification du Développement et de l’Aménagement du Territoire, a pour sa part vanté les efforts du gouvernement qui, selon lui, contribuent à «maintenir la stabilité du cadre macro économique et améliorer l’environnement des affaires au Togo ».
 
« En dépit des répercussions des crises mondiales, les efforts du gouvernement ont permis de placer l’économie du pays sur un sentier de croissance régulière depuis ces 3 dernières années, grâce aux faveurs du climat d’affaires et aux politiques mises en œuvre », a ajouté le ministre Bawara.
 
Etaient également présents, les ministres de la Fonction publique, Gourdigou Kolani et des Réformes de l’administration, Elliott Ohin.
 
Modeste K.
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*