Il est
Flash info :: | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | Toute l'équipe de Togo Actualité vous souhaite bonne heureuse année 2017. Merci pour votre soutien et votre fidélité. | | Le match amical Gabon-Togo de fin mai prochain n’aura pas lieu. | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.



Adjamagbo-Johnson répond à Faure Gnassingbé : Trop facile de demander le strict respect de la Constitution « tripatouillée »

image_pdfimage_print

Brigitte-A--johnson03aout2014


La volonté affichée mardi à Accra au Ghana par le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé, de « respecter rigoureusement la Constitution » en vigueur au Togo, celle contestée par son opposition à cause notamment de la non-limitation de mandat présidentiel et de l’élection du président de la République à un scrutin à un seul tour, suscite déjà des réactions.
 
Pour Brigitte Adjamagbo-Johnson, le n°1 de la Convention démocratique des peuples africains (CDPA), l’un des 8 partis politiques membres du Combat pour l’alternance en 2015 (CAP 2015) intervenant mercredi sur RFI, la constitution dont M. Gnassingbé se prévaut n’est pas celle pour laquelle le peuple a votée à plus de 99,17% en 1992.
 
Après avoir indiqué que la Constitution prévoyait dans son article 59, était qu’aucun Togolais ne ferait plus de 10 ans à la tête du Togo, l’opposante qui faisait partie de la délégation des trois (3) personnes qui ont rencontré Faure Gnassingbé samedi dernier, rappelle au Président de la République en fin de second mandat que « c’est trop facile, après avoir bafoué et tripatouillé la Constitution, d’en demander le strict respect ».
 
Au Ghana depuis quelques jours pour une visite d’Etat, Faure Gnassingbé s’est aussi prononcé sur sa candidature ou non à la présidentielle de 2015. Sur la question, il dit réserver la surprise aux Togolais à Lomé.
 
Depuis quelques jours, l’opposition parlementaire a introduit à l’Assemblée nationale une proposition de loi de réformes de la Constitution, surtout en ses dispositions touchant à la limitation de mandat et au changement de mode de scrutin.
 
L’opposition et la société civile ont commencé depuis le 21 novembre à battre le pavé pour demander des réformes constitutionnelles, institutionnelles et électorales.
 
Telli K.
 
source : afreepress
 

Commentaires

comments

Publié le 26 novembre 2014 dans Envoyez cet article à un ami

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*

:: FLASH INFO :: Christophe Sander, est désormais le nouvel ambassadeur d’Allemagne au Togo ‎
:: FLASH INFO :: JP Fabre Le vice president de la Ceni M. Pedro Amuzu denonce les resultats publies et demande la retractation de ces résultats ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: La population de nouveau appelée à descendre dans la rue le 12 décembre en rouge ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer