Il est
Flash info :: | J-P Fabre a appelé ce mercredi à de nouvelles mobilisations populaires les 26, 27 et 28 septembre 2017 au Togo, et confirme la mort d’un manifestant à Mango en ce jour. | | La rentrée scolaire 2017-2018, initialement prévue le 25 septembre, a été repoussée au 02 octobre (Gouvernement). | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.



Agbéyomé: ‘Aucun des candidats annoncés ne peut gagner seul la présidentielle 2015’

image_pdfimage_print

agbeyome_kogdjo_31janv2015


Au lendemain de la renonciation à son investiture comme candidat à la prochaine élection présidentielle, Agbéyomé Kodjo s’est prononcé au micro de Nana FM sur la profonde crise que traverse l’opposition togolaise avec la virulente attaque d’Abass Kaboua contre Jean-Pierre Fabre.
 
Depuis quelques jours, le président du Mouvement des Républicains Centristes (MRC), Abass Kaboua n’est pas tendre avec le président de l’Alliance nationale pour le changement (ANC), Jean-Pierre Fabre, candidat du CAP 2015 pour l’élection présidentielle de 2015.
 
Et pour Agbéyomé Kodjo, il faut tout simplement calmer M. Kaboua pour préserver les chances de l’opposition. Le président de l’Organisation pour bâtir dans l’union un Togo solidaire (OBUTS) demande au ministère de l’administration de rappeler tout le monde en marche et mettre fin à l’invective.
 
Revenant sur la prochaine élection présidentielle, l’ancien Premier Ministre togolais a annoncé que Obuts va prendre son bâton de pèlerin pour appeler les autres acteurs politiques de l’opposition à s’unir autour d’un candidat et d’un programme commun pour venir à bout du pouvoir de Faure Gnassingbé en 2015. Ceci, faute d’avoir eu les réformes constitutionnelles et institutionnelles limitant le mandat présidentiel et consacrant un scrutin majoritaire à deux tours.
 
« Aucun de ceux qui se sont annoncés comme candidats ne peut gagner seul la prochaine élection. S’ils le disent, c’est de la comédie. Nous avons dit que nous allons être la solution et accepter mon investiture est comme piétiner la logique de l’alternance politique », a indiqué M. Kodjo.
 
Pour Agbéyomé Kodjo, le comportement de l’opposition n’offre aucune confiance aux togolais. Dans cette logique, il pense que le pouvoir a toutes les chances de rester si les choses restent en l’état au niveau de l’opposition.
 
« Faure a la constitution, il a une machine électorale qui fonctionne pour lui. Il y a de fortes chances qu’il rempile pour une nouvelle candidature et si l’opposition reste dans sa posture, il va gagner », prédit-il.
 
Cependant, l’ancien Président de l’Assemblée nationale indiqué qu’en cas de victoire, Faure Gnassingbé devrait composer avec toutes les compétences du pays. « S’il veut diriger le pays rien qu’avec les gens de son camp, sans chercher à ouvrir et régler les problèmes sociaux du pays, il sera confronté à des problèmes », annonce-t-il.
 
source : togobreakingnews
 

Commentaires

comments

Publié le 1 février 2015 dans Envoyez cet article à un ami

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*



Obama et le PDG de Facebook

Obama taquine le jeune PDG de Facebook cravaté


Mme ADJAMAGBO: La CENI, pour être efficace, travailler de manière impartiale, doit être indépendante

Le conclave sortira un document. Attendez que nos pourparlers prennent fin et vous aurez ce document


:: FLASH INFO :: Faure GNASSINGBE s’exprimera incessamment au peuple sur les divergences politiques de l’heure (ministre SESSENOU). ‎
:: FLASH INFO :: Togo: l’internet mobile toujours coupé avant de nouvelles manifestations de l’opposition ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: Togo: nouvelle manifestation de masse à Lomé à l’appel de l’opposition ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer