Il est
Flash info :: | La France suit avec préoccupation la situation au Togo. Nous condamnons fermement les violences récentes qui ont fait plusieurs victimes et appelons les parties à l’apaisement et à entamer un dialogue (ministère français des Affaires étrangères). | | Togo : Messenth Kokodoko, un des responsables du Mouvement NUBUEKE enlevé | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.
 

Agbéyomé Kodjo donne sa position sur l’actualité politique

image_pdfimage_print

occupylome-Agbeyome


La stratégie à adopter par l’opposition dans son ensemble pour faire face au pouvoir lors de la présidentielle de 2015 en vue de relever le défi de l’alternance, continue de diviser cette opposition.
 
Après le Comité d’Action pour le Renouveau (CAR) qui réclame les réformes politiques avant la candidature unique, c’est le tour de l’Organisation pour Bâtir dans l’Union un Togo Solidaire (OBUTS) d’Agbéyomé Kodjo d’exiger samedi, à l’issue d’une réunion des membres de son bureau politique et des bureaux des fédérations et sections du Grand Lomé, un programme commun de gouvernement avant la candidature unique.
 
« Il est primordial de travailler à un programme commun de gouvernement avant de s’atteler au choix d’un candidat unique. Car le peuple adhère à un programme avant de choisir le candidat », estime OBUTS dans une déclaration sanctionnant la rencontre.
 
Sur la question des réformes qui visent selon OBUTS « à concourir à l’ancrage de la démocratie, à la consolidation de l’Etat de droit et au progrès du Togo », leur concrétisation « ne peut que s’imposer à tous ».
 
« La mise en œuvre de ces réformes s’avère inévitable dans un monde où la vitesse des mutations politiques impose de nouveaux défis à relever, pour le vivre ensemble et le mieux-être de la collectivité nationale », a ajouté Agbéyomé Kodjo.
 
L’occasion a permis également à OBUTS, membre fondateur du Collectif Sauvons le Togo (CST), d’annoncer définitivement sa rupture avec le collectif dont il ne prend plus part au lendemain des législatives de juillet 2013.
 
Bernadette A.
 

Commentaires

comments

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*

Publié le 19 octobre 2014


Catégorie(s) : Non classé
Tags :

"Je suis Jean-Pierre FABRE, je ne suis pas à vendre ni à acheter. Je ne vénère pas l'argent."



A LA UNE


Spolié mais stoïque, ce peuple mérite mieux. Mais, c'est écrit, il y aura l'alternance au Togo.


:: FLASH INFO :: Faure GNASSINGBE s’exprimera incessamment au peuple sur les divergences politiques de l’heure (ministre SESSENOU). ‎
:: FLASH INFO :: Togo: l’internet mobile toujours coupé avant de nouvelles manifestations de l’opposition ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: Togo: nouvelle manifestation de masse à Lomé à l’appel de l’opposition ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer