Il est
Flash info :: | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | Toute l'équipe de Togo Actualité vous souhaite bonne heureuse année 2017. Merci pour votre soutien et votre fidélité. | | Le match amical Gabon-Togo de fin mai prochain n’aura pas lieu. | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.



Me Agboyibo appelle les togolais à se débarrasser de la minorité qui les tient en otage

image_pdfimage_print


L’ancien Premier Ministre togolais, Me Yawovi Agboyibo ne rate aucune occasion pour relever les points faibles de la gestion de la Faure Gnassingbé au pouvoir depuis bientôt dix ans.
Le Président d’honneur du Comité d’Action pour le Renouveau (CAR) qui participait à une conférence du Parti national panafricain (PNP) dans le week-end, a encore relevé la question de la distribution des ressources du pays.
 
L’auteur du concept de « déverrouillage des institutions de l’Etat » pour favoriser une gouvernance démocratique du pays qui permettra à tous les fils et filles de profiter des richesses du Togo pense que le peuple togolais devrait prendre ses responsabilités depuis que le Président Faure Gnassingbé avait déclaré qu’ « une minorité s’accapare des richesses de l’Etat » pendant que la grande majorité croupit dans la misère.
 
Pour l’Ancien Premier Ministre togolais, les togolais doivent prendre leur Président au mot. « Lorsque, le président Faure dépassé lance un cri d’alarme au peuple, en disant peuple, qu’est-ce que moi je peux faire ? Il y a une minorité qui s’accapare de toutes vos richesses, cela veut dire qu’il appelle le peuple au secours » avait indiqué Me Yawovi Agboyibo.
 
Le président d’honneur du CAR appelle le peuple à prendre son destin en main pour se débarrasser de la minorité en question qui le tient en otage.
 
Cette déclaration de Me Agboyibo intervient dans un contexte de réclamation des réformes constitutionnelles et institutionnelles à opérer avant la tenue de l’élection présidentielle de 2015. Les réformes sont préconisées par l’Accord politique global (APG) depuis Août 2006 et recommandées par la Commission Vérité Justice et Réconciliation (CVJR) en 2012.
 
Le Togo doit organiser théoriquement à la fin du premier trimestre de 2015, une élection présidentielle.
 
source :togobreakingnews
 

Commentaires

comments

Publié le 2 décembre 2014 dans Envoyez cet article à un ami

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*

:: FLASH INFO :: Christophe Sander, est désormais le nouvel ambassadeur d’Allemagne au Togo ‎
:: FLASH INFO :: JP Fabre Le vice president de la Ceni M. Pedro Amuzu denonce les resultats publies et demande la retractation de ces résultats ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: La population de nouveau appelée à descendre dans la rue le 12 décembre en rouge ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer