Il est
Flash info :: | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | Selom Klassou a représenté ce vendredi Faure Gnassingbé à l’investiture du président du Cap-Vert, Jorge Carlos Fonseca, réélu démocratiquement début octobre 2016 (officiel). | Mettre la pression pour les réformes : CAP 2015 en tournée fin août à partir de Tône (nord) | Le match amical Gabon-Togo de fin mai prochain n’aura pas lieu. | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.
 

Aimé Gogué conteste le rapport de mission de la CEDEAO

image_pdfimage_print

aime_gogue


Au lendemain du scrutin présidentiel du 25 avril 2015, toutes les missions d’observation électorale nationales et internationales accréditées au Togo sont montées au créneau pour affirmer que le processus électoral s’est déroulé dans l’apaisement, la transparence et dans les conditions démocratiques, sans incident majeur pouvant entacher le processus.
 
Dans un communiqué en date du mardi 28 avril 2015, l’Alliance des démocrates pour le développement intégral (ADDI) dont le candidat à ce scrutin est Aimé Tchabouré Gogué, fait observer à la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) qu’une observation à court terme ne suffit pas pour conclure de la crédibilité des élections.
 
« Les conclusions d’une observation à court terme d’une élection sont le plus souvent sujettes à des erreurs. Le cas des élections présidentielles du 25 avril 2015, n’échappe pas à cette règle », soutient le parti politique.
 
« Le refus de respecter le tirage au sort sur le bulletin de vote, le refus d’attribution d’emplacements spéciaux à chaque candidat pour la pose d’affiche, le rejet de l’authentification des bulletins de vote, la violation flagrante des dispositions 101, 102 et 103 du code électoral, l’achat de conscience, des actes d’intimidation, la délivrance de procurations non conformes aux dispositions du code électoral, l’utilisation des ressources publiques par le candidat d’UNIR, des obstructions pour empêcher des candidats de voter dans certaines préfectures, l’introduction de bulletins prévôtés dans les urnes dans le Haho et la Binah » sont autant d’accumulation de signaux négatifs qui ont décrédibilisé le scrutin avant la date de sa tenue, indique le communiqué.
 
Le communiqué signé de son président national en la personne de M. Gogué appelle les Togolais à « refuser des résultats non conformes à son expression et à sa volonté ».
 
Aimé Tchabouré Gogué, suivant les résultats proclamés ce mardi nuit par la Commission électorale nationale indépendante (CENI), vient en troisième position avec 3,08% après Faure Gnassingbé, 58,75% et Jean-Pierre Fabre, 34,95%.
 
Denise A.
 
source : afreepress
 

Commentaires

comments

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

*

Publié le 29 avril 2015


Catégorie(s) : Politique
Tags : , , , , , , , ,

"Je suis Jean-Pierre FABRE, je ne suis pas à vendre ni à acheter. Je ne vénère pas l'argent."



A LA UNE


Spolié mais stoïque, ce peuple mérite mieux. Mais, c'est écrit, il y aura l'alternance au Togo.


:: FLASH INFO :: Christophe Sander, est désormais le nouvel ambassadeur d’Allemagne au Togo ‎
:: FLASH INFO :: JP Fabre Le vice president de la Ceni M. Pedro Amuzu denonce les resultats publies et demande la retractation de ces résultats ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: La population de nouveau appelée à descendre dans la rue le 12 décembre en rouge ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer