Il est
Flash info :: | La France suit avec préoccupation la situation au Togo. Nous condamnons fermement les violences récentes qui ont fait plusieurs victimes et appelons les parties à l’apaisement et à entamer un dialogue (ministère français des Affaires étrangères). | | Circulation fluide au centre-ville de Lomé ce matin, contrairement à l’atmosphère normale. Important déploiement de gendarmes autour du Parlement et de la représentation de la CEDEAO au Togo. | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.



Alberto Olympio: « Après 2015, Monsieur Gnassingbé ne restera plus au pouvoir »

image_pdfimage_print

alberto_olympio


En marge d’une rencontre qu’il a eue samedi avec les étudiants à Lomé, Alberto Olympio a appelé la jeunesse togolaise à se lever pour demander le changement avec force pour mettre fin à cinquante ans de règne de la famille Gnassingbé.
 
« Nous devons nous lever pour aller nous inscrire massivement sur les listes électorales. Il faut convaincre les indécis à se mobiliser pour ne pas laisser le pays à ces gens », a déclaré M. Olympio qui appelle les étudiants à monter la garde lors des opérations de vote et du recensement pour empêcher le pouvoir à frauder.
 
Revenant sur la question des réformes constitutionnelles et institutionnelles, Alberto Olympio les réclame tout comme les autres entités de l’opposition. Il a d’ailleurs envoyé une lettre au Président togolais pour demander que les réformes soient rapidement mises en œuvre avant les élections, qu’il y ait un audit de la liste électorale.
 
« Aujourd’hui la CENI a été créée pour servir UNIR. Nous devons revoir la composition de la CENI pour avoir un consensus général dessus. Pareille pour la Cour Constitutionnelle. S’il dit qu’il est démocrate, s’il dit qu’il veut la paix dans ce pays et s’il aime son pays, il doit accepter tout cela pour qu’on puisse faire les élections dans la paix », a laissé entendre Alberto Olympio.
 
Le Président du Parti des Togolais dit s’inscrire dans la logique de la paix pour son pays et demande aux gouvernants de ne pas faire basculer le pays avec leur entêtement. Pour lui, le processus électoral doit être le plus transparent possible pour que les résultats sorti des urnes soit celui qui est proclamé.
 
« De toutes les façons, après 2015, Monsieur Gnassingbé ne sera plus au pouvoir parce que le choix des togolais doit être respecté », a déclaré celui qui « prend le Parti des Togolais ».
 
sorce : togobreakingnews
 

Commentaires

comments

Publié le 14 décembre 2014 dans Envoyez cet article à un ami

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*



Obama et le PDG de Facebook

Obama taquine le jeune PDG de Facebook cravaté


Mme ADJAMAGBO: La CENI, pour être efficace, travailler de manière impartiale, doit être indépendante

Le conclave sortira un document. Attendez que nos pourparlers prennent fin et vous aurez ce document


:: FLASH INFO :: Faure GNASSINGBE s’exprimera incessamment au peuple sur les divergences politiques de l’heure (ministre SESSENOU). ‎
:: FLASH INFO :: Togo: l’internet mobile toujours coupé avant de nouvelles manifestations de l’opposition ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: Togo: nouvelle manifestation de masse à Lomé à l’appel de l’opposition ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer