Il est
Flash info :: | La France suit avec préoccupation la situation au Togo. Nous condamnons fermement les violences récentes qui ont fait plusieurs victimes et appelons les parties à l’apaisement et à entamer un dialogue (ministère français des Affaires étrangères). | | Circulation fluide au centre-ville de Lomé ce matin, contrairement à l’atmosphère normale. Important déploiement de gendarmes autour du Parlement et de la représentation de la CEDEAO au Togo. | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.
 

Alberto Olympio écrit à Faure Gnassingbé au sujet de la transparence de l’élection présidentielle

image_pdfimage_print

olympio_alberto


A quelques mois de l’organisation des élections, les conditions d’organisation de ce scrutin ne rassurent pas les acteurs politiques. Alberto Olympio, Président national du Parti des Togolais et candidat déclaré à cette élection vient de saisir par courrier le chef de l’Etat à tout mettre en œuvre pour assurer la transparence et l’équité de cette élection. Lire ce courrier dont ampliation a été faite aux chefs d’Etat de la CEDEAO et des diplomates en poste à Lomé.
 
Voici donc la teneur de ce courrier
 
Lomé, le 5 Décembre 2014
Son Excellence, Monsieur le Président de la République
Monsieur Faure Essozimna Gnassingbé
Lomé – République Togolaise
 
 
Monsieur le Président de la République,
L’élection présidentielle c’est la parole donnée au peuple pour choisir son Président. Il en est de l’honneur du Togo que de permettre au peuple Togolais de s’exprimer en toute liberté et transparence. Malheureusement ce ne fut pas le cas en 2010 comme l’a relevé dans son rapport la mission d’observation électorale de l’Union européenne, ni en 2005.
 
Les dernières manifestations à Lomé attestent du mécontentement grandissant concernant l’organisation de l’élection. Les Togolais veulent un scrutin transparent. Ils veulent choisir librement leur Président. Ils veulent prendre en main leur destin comme nos frères burkinabè l’ont fait.
 
Le parti des Togolais souhaite donc que des mesures rapides soient prises pour que la prochaine élection présidentielle marque l’entrée du Togo dans l’ère de la démocratie.
En amont du scrutin, le parti des Togolais demande que :
 
1.  la limitation du nombre de mandat et le scrutin uninominal à deux tours soient mis en oeuvre ;
2.  la composition de la Cour constitutionnelle et de la CENI soit consensuelle et offre toutes les garanties d’impartialité, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui ;
3.  un délai suffisant soit donné aux populations pour s’inscrire sur les listes électorales, le délai prévu d’une semaine n’est pas décent. Il faut le porter à au moins trois semaines ;
4.  le fichier électoral définitif soit audité de manière indépendante et mis à disposition des candidats sous sa forme électronique deux mois avant la date du scrutin ;
5.  la liste exhaustive des bureaux de votes par canton ou par circonscription avec leurs coordonnées géographiques précises soit fournie aux candidats deux mois avant la date du scrutin ;
Le jour du scrutin, le Parti des Togolais demande que:
 
1.  tous les candidats puissent être représentés dans les bureaux de vote sans aucune restriction ni entrave ;
2.  les résultats soient affichés dans chaque bureau de vote après le dépouillement.
Enfin, s’agissant du vote anticipé des forces de sécurité, le Parti des Togolais en demande l’abrogation pure et simple. Quelle est la raison pour laquelle le Togo devrait faire voter ses forces de sécurité en avance quand les autres démocraties ne le font pas ? Toutes les forces de sécurité ne sont pas mobilisées pour le scrutin, celles qui le sont peuvent avoir recours au vote par procuration, les autres iront voter comme chaque électeur togolais. La sécurité du scrutin ne sera pas assurée par les forces de sécurité, elle sera assurée par sa transparence et sa sincérité. Le peuple n’a aucune raison de se mettre en colère si le scrutin est libre et transparent.
 
Alors que le peuple Burkinabè vient d’écrire une nouvelle page de l’Histoire, nous savons, Monsieur le Président de la République, que vous saisirez l’opportunité d’inscrire la prochaine élection présidentielle dans l’Histoire, celle de la démocratie au Togo. C’est le peuple togolais qui vous le demande.
 
Je formule le vœu que vous soyez aux côtés du Peuple Togolais en ce moment crucial de son Histoire, et vous prie de croire, Monsieur le Président de la République, à l’assurance de ma très haute considération.
Alberto G. OLYMPIO
Président
 
lomévi (www.togoactualite.com)
 

Commentaires

comments

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*

Publié le 15 décembre 2014


Catégorie(s) : Non classé
Tags :

"Je suis Jean-Pierre FABRE, je ne suis pas à vendre ni à acheter. Je ne vénère pas l'argent."



A LA UNE


Spolié mais stoïque, ce peuple mérite mieux. Mais, c'est écrit, il y aura l'alternance au Togo.


:: FLASH INFO :: Faure GNASSINGBE s’exprimera incessamment au peuple sur les divergences politiques de l’heure (ministre SESSENOU). ‎
:: FLASH INFO :: Togo: l’internet mobile toujours coupé avant de nouvelles manifestations de l’opposition ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: Togo: nouvelle manifestation de masse à Lomé à l’appel de l’opposition ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer