Il est
Flash info :: | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | Toute l'équipe de Togo Actualité vous souhaite bonne heureuse année 2017. Merci pour votre soutien et votre fidélité. | | Le match amical Gabon-Togo de fin mai prochain n’aura pas lieu. | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.



Alberto Olympio présenté par La Lettre du Continent comme la principale « faiblesse » de Faure Gnassingbé

image_pdfimage_print

alberto_olympio_500x350


Le 2 août dernier, le Parti des Togolais d’Alberto Olympio, petit neveu de Sylvanus Olympio tenait son 1er congrès au stade de Kégué devant des centaines de partisans venus de tout le pays. C’est à l’issue de ce congrès, qui a débuté avec quelques difficultés, que le fondateur du groupe Axxend Corp. a été officiellement retenu par les militants de sa formation politique pour défendre leurs voix à la présidentielle de 2015.
 
Selon le journal en ligne « la Lettre du Continent », les difficultés rencontrées par le jeune parti lors de son congrès du 2 août ont été l’œuvre des « autorités » togolaises. « Des pannes d’électricité aussi mystérieuses qu’inexpliquées sont survenues au début de la manifestation. Les centaines de participants venus de tout le pays n’ont pas pour autant été totalement plongé dans l’obscurité, le staff organisationnel du parti s’étant doté de groupes électrogènes », fait savoir ce journal.
 
Autre déboires rencontrés dans l’organisation de son congrès, c’est la tenue le même jour d’un concert géant dans un autre stade de la ville de Lomé. Pour « La Lettre du Continent », ceci est encore l’œuvre des « autorités togolaises » qui avaient organisé au même instant un concert gratuit dans un autre stade de Lomé. Mieux, souligne ce journal, « les spectateurs de ce concert se sont vus remettre 3000 F CFA à l’entrée ».
 
A l’occasion du 54ème anniversaire du Togo le 27 avril 2014, Alberto Olympio avait programmé un concert gratuit à Lomé, manifestation autorisée par la municipalité qui se rétractera plus tard. Pour « La Lettre du Continent », c’est la preuve que le jeune parti d’Alberto Olympio est dans le collimateur du pouvoir de Lomé, ce que réfutent les autorités togolaises qui parlent de « coïncidence » de calendrier ou de cas de force majeure.
 
A.G.
 

Commentaires

comments

Publié le 28 août 2014 dans Envoyez cet article à un ami

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*

:: FLASH INFO :: Christophe Sander, est désormais le nouvel ambassadeur d’Allemagne au Togo ‎
:: FLASH INFO :: JP Fabre Le vice president de la Ceni M. Pedro Amuzu denonce les resultats publies et demande la retractation de ces résultats ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: La population de nouveau appelée à descendre dans la rue le 12 décembre en rouge ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer