Alerte : Les caisses de la BTCI se vident

image_pdfimage_print

franc_cfa


Il se passe depuis un certains temps un phénomène à la Banque Togolaise pour le Commerce et l’industrie, BTCI ; situation décriée par des clients de cette banque. Lorsque ceux-ci émettent des chèques pour toucher de l’argent d’un montant supérieur ou égal à 5 millions, ils sont tournés en rond par la banque.
 
Plusieurs clients de cette banque ont été désagrément surpris de se voir notifier de revenir deux jours ou trois jours après pour toucher la somme de 5 millions. Ce qui naturellement cause des désagréments aux usagers de cette banque.
 
D’après les infirmations issues de nos investigations, le lancement de la privatisation de la banque qui a du mal à trouver un preneur est à la base de ce phénomène. Les caisses se vident de plus en plus et les gros clients, face à la situation de dette de la BTCI se tournent vers d’autres banques.
 
La gestion de la BTCI est des plus catastrophiques avec des investissements hasardeux, des prêts fantaisistes octroyés à des personnalités qui n’ont donné aucune garantie, une gestion patrimoniale organisée par l’ancien Directeur Général Yao Kanekatoa qui est parti sur la pointe des pieds sans jamais rendre compte, parti comme un bossu, selon une expression éwé. Etc.
 
Les ressources financières de la BTCI sont aujourd’hui maigres, très maigres et font paniquer de gros clients.
 
Plusieurs clients se sont plaints de ce phénomène et interpellent les responsables de la BTCI à prendre leur responsabilité dans le but de protéger leurs affaires qui sont pénalisées par cette situation.
 
Le secteur bancaire est secoué au Togo par plusieurs maux : vols et détournement, mauvais traitement du personnel, enrichissement illicite des dirigeants.
 
Ecobank est minée par une crise qui a connu l’éviction de Thierry Tanoh dont le départ a été négocié sous serment……..et qui vient de faire arrêter par la police dame Blanchette Grunitzky accusée détournement de plus de 300 millions virés sur le compte Jonathan Fiawoo.
 
Orabank a le vent poupe avec l’achat de la BTD qui fait de cette banque une de celle qui s’installe progressivement dans la stabilité.
 
La Banque Of Africa, la BOA qui est la dernière à s’installer souffre d’une position géographique à risque pour les clients. En face d’une mer ou les voleurs et les petits bandits passent le temps à attaquer leurs victimes.
 
A côté de ces banques poreuses, une bonne centaine d’institutions de micro finances qui escroquent les populations et donc le fonctionnement est pratiquement patrimonial. C’est le cas de Wages sous Ramanou Nassirou qui est loin d’être le manager indiqué pour cette institution .
 
Bref, il y a beaucoup de crainte pour le secteur des banques et des finances au Togo.
 
Quant à la BTCI, sans preneur pour sa privatisation, elle risque du jour au lendemain de mettre la clé sous le paillasson.
 
Sarah-Jennifer
 
L’Indépendant Express
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*