Après le dialogue, les « positions et propositions » transmises sous forme de projet de loi à l’Assemblée nationale

image_pdfimage_print

ahoomey_barrigah

Le gouvernement adressera à l’Assemblée nationale un projet de loi de réformes constitutionnelles et institutionnelles contenant les positions et propositions faites par les partis parlementaires au dernier dialogue politique tenu du 19 mai au 3 juin derniers.

 

Cette décision est issue du conseil des ministres tenu ce jeudi sous la présidence du chef de l’Etat, Faure Gnassingbé, a appris l’Agence de presse Afreepress.

 

« A l’ouverture des travaux, le ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités Locales a fait part au conseil du rapport et des conclusions du récent dialogue politique auquel ont participé les partis représentés à l’Assemblée nationale. Le gouvernement transmettra à l’Assemblée nationale, sous forme de projet de loi, les positions et les propositions formulées par les partis prenantes », a déclaré la ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et de la Formation Civique, Kouméalo Anaté, porte-parole du gouvernement.

 

Pour rappel, les partis de l’opposition, à savoir l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC), la coalition Arc-en-ciel et l’Alliance des Démocrates pour le Développement Intégral (ADDI) ont quitté la salle de discussions avant l’adoption du rapport final du dialogue le 3 juin dernier.

 

Et pour cause, pas de consensus sur les points « essentiels », notamment la limitation du mandat présidentiel avec application immédiate et le mode de scrutin.

 

Telli K.

 

Commentaires

comments

Laisser un commentaire

Saisissez votre mail.

*