Après le dialogue, les « positions et propositions » transmises sous forme de projet de loi à l’Assemblée nationale

image_pdfimage_print

ahoomey_barrigah

Le gouvernement adressera à l’Assemblée nationale un projet de loi de réformes constitutionnelles et institutionnelles contenant les positions et propositions faites par les partis parlementaires au dernier dialogue politique tenu du 19 mai au 3 juin derniers.

 

Cette décision est issue du conseil des ministres tenu ce jeudi sous la présidence du chef de l’Etat, Faure Gnassingbé, a appris l’Agence de presse Afreepress.

 

« A l’ouverture des travaux, le ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités Locales a fait part au conseil du rapport et des conclusions du récent dialogue politique auquel ont participé les partis représentés à l’Assemblée nationale. Le gouvernement transmettra à l’Assemblée nationale, sous forme de projet de loi, les positions et les propositions formulées par les partis prenantes », a déclaré la ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et de la Formation Civique, Kouméalo Anaté, porte-parole du gouvernement.

 

Pour rappel, les partis de l’opposition, à savoir l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC), la coalition Arc-en-ciel et l’Alliance des Démocrates pour le Développement Intégral (ADDI) ont quitté la salle de discussions avant l’adoption du rapport final du dialogue le 3 juin dernier.

 

Et pour cause, pas de consensus sur les points « essentiels », notamment la limitation du mandat présidentiel avec application immédiate et le mode de scrutin.

 

Telli K.

 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*