Après l’ancien ministre, l’arrestation d’Abass Kaboua envisagée

image_pdfimage_print

abass-kaboua_25sept2013


« Ce n’est qu’après la présidentielle de 2015 qu’on pourrait envisager la libération de Pascal
Bodjona. Faure est décidé à neutraliser tous ceux qui vont l’empêcher d’être président l’année prochaine. Même vous les journalistes critiques, vous avez des soucis à vous faire. Après Bodjona, d’autres personnes vont suivre », confie une source digne de foi.
 
Il nous revient que c’est le Président du Mouvement républicain centriste (MRC), Abass Kaboua,
membre du Collectif « Sauvons le Togo », qui est en ligne de mire. L’arrestation du bouillant opposant et proche de Bodjona a été planifiée au cours d’une réunion tenue le mercredi 27 août dernier. « Ils ont peur qu’un Kabyè pur sang puisse battre campagne aux côtés de Jean-Pierre Fabre, poursuit la même source. Et ils ont décidé de rééditer ce qu’ils ont fait lors des législatives du 25 juillet 2013, c’est-à-dire envoyer Kaboua en prison avant la présidentielle de l’année
prochaine ».
 
En rappel, cet opposant a passé quatre mois à la prison civile de Notsè dans la rocambolesque affaire d’incendie des marchés de Kara et de Lomé et l’homme souffre d’une grave maladie. L’entourage de Faure Gnassingbé ira-t-il au bout de son plan macabre ?
 
R. K.
 
Liberté Togo
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*