Après l’exclusion de Gerry Taama du CAP 2015, la fin de l’amour entre Fabre et Kaboua

image_pdfimage_print

cap2015


Coup de tonnerre au CAP 2015 après la confirmation de l’exclusion du Nouvel Engagement Togolais (NET) du dernier né des regroupements politiques de l’opposition togolaise, une autre exclusion est annoncée alors même que le combat de l’heure devrait être celle des réformes politiques.
Gerry Taama a confirmé mardi l’exclusion de son parti, le NET du Combat pour l’Alternance politique en 2015 (CAP 2015). En conférence de presse à Lomé, le président du NET a expliqué les raisons qui sous-tendent la protestation de son parti suite à une répartition inique des 14 sièges de CELI qui sont revenus à la Coalition Arc-en-ciel, son regroupement de base.
 
Contre toute attente, le NET se voit attribuer un seul siège sans d’autres explications sur la clé de la répartition. Suite à cette protestation, le parti a décidé de suspendre ses activités au sein de la Coalition en attendant que des explications lui soient fournies. Mais en réponse, Bassabi Kagbara et Antoine Folly décident d’exclure le parti de la Coalition.
 
Cette exclusion a des incidences sur l’appartenance du NET au CAP 2015 pour la simple raison que les responsables de la décision l’excluant sont membres du CAP 2015.
 
On en était là quand on apprend des problèmes de fonctionnement au CAP 2015 et des différends entre Jean Pierre Fabre et Abass Kaboua. Des informations ont indiqué que le Mouvement des Républicains centristes (MRC), présidé par Abass Kaboua est également exclu du CAP 2015.
 
L’information est confirmée par Gerry Taama qui déplore la posture des partisans de l’exclusion des autres sous prétexte de traitrise et de taupe.
 
Il convient de dire que l’exclusion d’Abass Kaboua des rangs de Jean Pierre Fabre est un coup dur pour le Chef de file de l’opposition qui a fait jouer à Abass Kaboua, depuis 2010, le rôle du mauvais garçon qui a été mis devant la campagne contre plusieurs responsables de l’opposition dont ceux du CAR et de l’OBUTS notamment depuis quelques temps.
 
De l’autre côté, il faut dire que l’exclusion d’Abass Kaboua sèvre ainsi l’opposition radicale des soi-disant, informations de premier choix du camp du pouvoir, M. Kaboua étant considéré comme la source officielle de ces informations.
 
source : togobreakingnews
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*