Il est
Flash info :: | La France suit avec préoccupation la situation au Togo. Nous condamnons fermement les violences récentes qui ont fait plusieurs victimes et appelons les parties à l’apaisement et à entamer un dialogue (ministère français des Affaires étrangères). | | Togo : Messenth Kokodoko, un des responsables du Mouvement NUBUEKE enlevé | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.
 

Augmentation des allocations aux étudiants, une stratégie électorale d’un régime en perte de vitesse.

image_pdfimage_print

ul_lome


C’est le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche, Octave Nicoué Broohm qui a annoncé la bonne nouvelle. Les bourses et les allocations de secours octroyés aux étudiants vont augmenter de 15 à 20%, a laissé entendre le ministre chargé d’éteindre les foyers de revendication sur les campus universitaires.
 
Selon cette « annonce papa noël », qui ressemble bien à la tactique Faure Gnassingbé, les allocations passent de 120.000 à 144. 000 F par an pour le niveau Licence et de 300.000 à 348.000 Niveau master, le montant est de 540.000 à 600.000 pour le niveau doctorat.
 
Le gouvernement ne cesse d’avancer des chiffres mirobolants pour bluffer les togolais qu’il fait le maximum pour le monde universitaire. Et pourtant les carences parlent d’elles mêmes.
 
Faure Gnassingbé et compagnie soutiennent avoir assisté près de 84% des étudiants des universités de Kara et de Lomé pour un budget de 6 milliards et demi de FCFA. Si tous ces efforts sont consentis pourquoi les étudiants sont obligés de revendiquer à chaque fois ce qui leur revient de droit ? Revendications que le gouvernement lui-même qualifie de légitimes.
 
A l’analyse, le régime Faure Gnassingbé a les moyens de satisfaire les doléances des différentes couches en ébullition contrairement aux incantations de son équipe qui n’a cessé de soutenir que les ressources de l’état ne peuvent suffire pour satisfaire les différentes revendications.
 
Tout porte à croire que dans la perspective des élections, le fils du père dispose subitement des ressources pour satisfaire tout le monde.
 
Après les étudiants, peut être que le corps médical sera satisfait ne serait-ce que pour un temps.
 
Ces gestes sont bien connus sous les Gnassingbé à la veille des échéances pour disparaître aussi subitement qu’ils sont apparus une fois le holdup perpétré.
 
Faure « le papa noël », n’a jamais été une version sincère.
 
Fabbi Kouassi
 

Commentaires

comments

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*

Publié le 11 novembre 2014


Catégorie(s) : Non classé
Tags :

"Je suis Jean-Pierre FABRE, je ne suis pas à vendre ni à acheter. Je ne vénère pas l'argent."



A LA UNE


Spolié mais stoïque, ce peuple mérite mieux. Mais, c'est écrit, il y aura l'alternance au Togo.


:: FLASH INFO :: Faure GNASSINGBE s’exprimera incessamment au peuple sur les divergences politiques de l’heure (ministre SESSENOU). ‎
:: FLASH INFO :: Togo: l’internet mobile toujours coupé avant de nouvelles manifestations de l’opposition ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: Togo: nouvelle manifestation de masse à Lomé à l’appel de l’opposition ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer