La Banque mondiale fait don de 12,2 milliards FCFA au Togo

image_pdfimage_print

bm

Le groupe de la Banque Mondiale et le gouvernement togolais ont signé ce mardi à Lomé deux accords de financement, en appui au Projet de Développement Communautaire (PDC Plus), et pour le Projet d’Appui à la Santé Maternelle et Infantile de Nutrition (PASMIN), respectivement pour 5, 7 milliards et 6,5 milliards de francs CFA, a constaté un journaliste de l’agence Afreepress. 

 

Ces accords qui vont dans le sens de l’amélioration des conditions de vie des populations togolaises, traduisent la volonté du groupe de la banque mondiale à soutenir le gouvernement togolais dans ses efforts pour « promouvoir le développement à la base et permettre aux communautés les plus pauvres de prendre en charge leur propre développement ».

 

« L’appui au PDC Plus a pour objectif d’accroitre ses activités relatives à la réalisation d’infrastructures socio-économiques de base pour les populations résidant dans les cantons les plus pauvres du Togo, et à poursuivre le programme de cantines scolaires pour environ 35 000 écoliers dans 150 écoles », a souligné Hervé Assah, le représentant de la banque mondiale au Togo.

 

Le financement du PASMIN permettra pour sa part d’améliorer la santé des femmes enceintes et des enfants dans les régions défavorisées du pays, à travers la lutte contre le paludisme, la réduction de la carence en fer chez les femmes enceintes et la réduction de la « malnutrition chronique et aigüe ».

 

Saluant le financement additionnel du PDC Plus qui porte à 14,3 milliards de francs CFA le montant reçu de la banque mondiale pour ledit projet, la ministre du Développement à la Base, de l’Artisanat de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes Victoire Tomégah-Dogbé, a estimé que ces fonds permettront de créer 10 000 emplois à travers l’augmentation du nombre des microprojets à réaliser à travers des travaux à haute intensité de main d’œuvre.

 

Le ministre de l’Economie et des Finances Adji Otèth Ayassor, a pour sa par relevé que ces deux accords permettront au Togo « d’accélérer la mise en œuvre des interventions à haut impact dans les domaines de la réduction de la pauvreté et de la santé », à quelques mois de la date buttoir pour l’atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement.

 

Gaël N

 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*