La Banque Mondiale finance un centre d’excellence en science aviaire au Togo

image_pdfimage_print

Hervé_Assah-500

L’Université de Lomé va contenir bientôt d’un centre d’excellence (CEA) régional de filières d’enseignement spécialisées, capable d’attirer les étudiants de la sous-région ouest africaine dans les trois (3) prochaines années en science aviaire.

La Banque Mondiale a financé mardi à Lomé cette structure de qualité à 8 millions de dollars, soit 4 milliards de francs CFA et les documents ont été signé entre le ministre de l’Economie et des Finances, Adji Otèth Ayassor et le représentant résident de la Banque Mondiale au Togo, Hervé Assah en présence des ministres de l’Enseignement Supérieur, Octave Nicoué Broohm et de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, le colonel Ouro-Koura Agadazi.

Pour le ministre de l’Enseignement Supérieur, « la signature de ce matin vient concrétiser les travaux qui se sont menés depuis un certain temps et qui permettent à la Banque Mondiale d’appuyer le gouvernement du Togo dans l’érection ici à l’Université de Lomé d’un centre d’excellence en science aviaire. Il permettra de porter des projets avicoles importants qui vont générer des emplois mais également renforcer les capacités nationales des recherches ».

Le soutien à l’éducation en Afrique de la Banque Mondiale est aligné sur les priorités nationales étant donné que les pays, et particulièrement le Togo et l’Afrique en général, cherchent à bâtir des économies plus modernes et élever le niveau de vie des citoyens. Ce soutien s’aligne également sur les deux principes cardinaux de la Banque Mondiale qui sont réduire la pauvreté et stimuler la croissance partagée, a rappelé pour sa part M. Assah.

Ce centre fiancé au Togo est l’un des 19 centres que la Banque Mondiale se propose de financer en Afrique dans le cadre de son projet « Centre d’excellence d’enseignement supérieur en Afrique ». Le CEA du Togo proposera aux étudiants des études en master et en doctorat en science aviaire pour la transformation des produits, de la sécurité alimentaire et de la biotechnologie.

Telli K.

 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*