Le barbu de Womé a le feu aux fesses

image_pdfimage_print

ameyi-gabriel-500

C’est chaud, très chaud pour le barbu de Womé, Gabriel Mawulawè Ameyi. Son dilatoire habituel, ses faux-fuyants, ses jeux et magouilles sont en train d’être connus de tous les togolais.

L’homme aurait dû être tout au Togo sauf un président de la Fédération togolaise de football, tant il est passé maître de l’amateurisme, de la gloutonnerie, du dilatoire, des magouilles…vraiment !

Et c’est à se demander comment l’on a pu mettre à la tête de la FTF un homme qui traîne autant de vices qui n’ont rien à voir avec ce que prône le football à savoir le fair-play et la tolérance ?

Comment a-t-on pu mettre à la tête de la fédération togolaise de football, un commerçant de bois qui a juste un niveau intellectuel aussi sommaire que celui de Mawulawè Ameyi ?

C’est vraiment dommage pour le Togo. Mais tout compte fait, après avoir entretenu une complaisance sans pareil sur les sujets touchant au football togolais, les autorités de notre pays semblent enfin frémir.

Vendredi, une réunion dite « importante » a eu lieu à la primature sur l’initiative du Premier Ministre qui souhaitait en savoir plus sur les problèmes qui minent le football togolais et empêchent littéralement le démarrage effectif des championnats D1 et D2.

Il a suffi que des langues se délient un peu pour que de façon unanime, les gens se rendent compte que la vermine, l’ivraie dans le football au Togo n’est autre que le barbu de Womé.

Il fait tout, tout seul. Il bloque tout, mange tout de la fédération, empêche tout dans le football au Togo. Eh sacré Améyi !!!

Voilà un monsieur qui, par calculs pour des intérêts personnels décide de décréter la tenue du championnat avec 14 clubs au lieu de 12 comme le prévoient les textes.

Il met tous les bouchées doubles, il force tout pour réaliser un tel vœu démentiel quid à aller à l’encontre du bon sens et de la volonté de l’ensemble des acteurs du football au Togo. Il va jusqu’à mentir dans le compte de la FIFA pour tenter d’endormir les membres de son bureau et les contraindre à valider son plan de championnat à14 clubs.

Or, au même moment, le barbu ne dispose de rien, ni d’argent, ni de logistique pour engager un tel championnat. Il tourne donc en rond, procède par des subterfuges, le mensonge, la délation…pour se faire entendre. Il s’appuie ici et là sur le précaire reliquat de connaissances qui lui reste encore dans le monde politique au Togo, mais en vain.

Lui qui a longtemps compté sur le PM du Togo, son frère et ami qu’il dit avoir financé et aidé aux moments chauds, est désormais dos au mur.

C’est justement ce PM qui l’a mis à sa place vendredi par des consignes strict allant dans le sens de sauver le football togolais. Le championnat, s’il doit se jouer, se jouera à 12, point barre. Selon les retours que nous avons, Ahoomey-Zunu a clairement dit à Ameyi que la récréation est terminée.

Mais avant, et si le Togo a encore besoin des fonds de la FIFA pour tenir son championnat, Gabriel Améyi devra impérativement verser au moins 100 millions des 216 millions de fcfa qu’il a bouffés tout seul des fonds alloués par cette faîtière pour le compte des projets goals 1 et 2. Mon Dieu !

Quelle gourmandise ! Le barbu de Womé a détourné des fonds alloués par la FIFA pour financer des projets de développement de football au Togo. Il les a dilapidés tout seul sans en rendre compte à aucun membre de son bureau. Il a surfacturé plein de documents, détourné bien d’autres fonds mis à disposition soit par l’Etat, soit par des sociétés privées pour soutenir le football au Togo.

Mais jusque-là, le mec n’a aucun remord, il n’est gêné autre mesure du mal qu’il est en train de faire à la jeunesse togolaise. Et c’est encore lui qui, sans scrupule ni mesure, a des ambitions de se représenter en novembre prochain pour rempiler à la tête de la fédération.

Particulièrement égocentriste, arrogant, grincheux et brouillon, Mawulawè Ameyi veut diriger la FTF comme une épicerie. Il agit exactement comme un chef de canton à qui les notables doivent dévotion et allégeance !!!

Mais dis donc !!! On est où là ?

Dieu merci qu’enfin les autorités togolaises commencent à s’activer pour redonner vie à ce football que le barbu a mis à terre.

En attendant que le PM se résolve lui aussi à faire au peuple togolais, les comptes de la participation du Togo à la CAN en 2013, nous pensons qu’il faut bien le soutenir dans sa nouvelle démarche de mettre de l’ordre dans le fonctionnement de la FTF et du football au Togo.

 
togoinfos
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*