Il est
Flash info :: | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | Toute l'équipe de Togo Actualité vous souhaite bonne heureuse année 2017. Merci pour votre soutien et votre fidélité. | | Le match amical Gabon-Togo de fin mai prochain n’aura pas lieu. | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.



La blessure, le mal, la tragédie des Togolais sous le règne du clan GNASSINGBE

image_pdfimage_print

jacob_atayi


Depuis cinquante ans les togolais n’ont pas cessé de rire, mais ils ont un rire troublant, inquiétant, presque une anomalie car il y a de quoi pleurer tous les jours, des saloperies, des maladies, des tragédies, du labeur de vivre et de l’effroi de ne plus vivre sous la torture permanente du régime fasciste tropical togolais.
Avec du sarcasme les togolais apprennent à masquer leurs blessures, leurs dégoûts, leurs vexations, leurs traumatismes, leurs sévices, leurs douleurs diffuses, abyssales.
 
Aujourd’hui une adjonction nécessaire et efficace doit se faire avec les togolais de la diaspora, et les parents du pays pour lancer une chasse à courre aux délinquants économiques, politiques et aux tortionnaires qui infestent le pouvoir togolais, le gouvernement togolais, les préfectures et les sociétés d’état.
 
Ces personnes fondés de pouvoir cupides, de rpt/unir qui ont les yeux plus grands que le ventre, qui ne sont que l’incarnation de contre valeurs morales et la négation de l’amour de la patrie et dont les mains sont sales des réussites tonitruantes apparentes qui sont le résultat de la spoliation de la patrie qu’ils ont sans honte sucée.
Le temps est venu quoi qu’il en coûte de remonter à la blessure abyssale depuis 1963, aux morts de l’année 2005, à nos marchés brulés, et aux infirmes des blessures des tortures pour dégager ce régime cauchemardesque pour chaque citoyen togolais.
 
*Les blessures.
 
Le mythe du pouvoir d’Eyadéma se repose sur un assassinat crapuleux du père de l’indépendance du Togo, en tuant Olympio il s’est assis dans son fauteuil pour détruire toute la nation togolaise.
Il a utilisé la force barbare, l’harcèlement policier, l’humiliation, et le bon usage du révisionniste de l’histoire togolaise pour assoir sa politique militaire.
Tout est colonial, franc -africain, pour seulement garder le pouvoir pour lui et non pour construire une nation prospère et redonner la dignité aux togolais.
 
Du tribalisme au fascisme tropical, il y a une confusion totale, ni les citoyens du nord n’ont profité d’aucun développement, ni, il n’a laissé les citoyens du sud développer par des fonds privés leurs régions.
Tout est sécurité, nous avons perdu les trains de transport en commun aux bus des étudiants.
A l’époque déjà des colons les lignes de chemins de fer sillonnaient Aného à Blitta et reliaient les populations.
Le Togo était encore un espace fluide.
Cinquante ans après le clan Gnassingbé a démantelé les trains.
Les trains ne réunissent plus les populations.
Le Togo est morcelé et érigé de barrières de sécurité pour Eyadema et sa famille.
La fluidité a laissé la place à la rupture et au développement du tribalisme.
Le clan Gnassingbé a semé la paupérisation dans chaque région, chaque famille, pour les générations passées et sacrifier les générations à venir.
 
Il menait lâchement, avec des armes de guerre une politique d’agression permanente contre son peuple à mains nues.
Aucune dignité d’officier, ni par la parole, ni par les actes pour garantir la sécurité des citoyens togolais.
Tout le monde était à sa merci, soit pour trouver ses geôles, avec des prétextes fallacieux, des coups d’état imaginaires, des complots qui sortaient que de sa tête de psychopathe, de son trouble de la personnalité, caractérisé par un comportement antisocial, un manque de remords et un manque de « comportements humains » Comme étant un mode de vie criminel et instable.
 
*Le Mal.
 
Eyadema et son clan foulaient par terre toutes les valeurs universelles et développèrent à leur tour tout ce qui était vil et répréhensible, toute valeur lugubre, satanique, luciférienne était encouragée, l’apprentissage du bréviaire du mensonge, le vol, la torture, l’arbitraire, les arrestations de règlement pour compte, les licenciements individuels et collectifs sans indemnités, bref, le pays était et est sous le joug de l’esclave, où un tyran postcolonial pillait sans remords les richesses du pays.
Rien ne va plus au pays du clan Gnassingbé, de l’escroquerie de smartphones, d’appareils photos, de portables des visiteurs de la diaspora, par ceux qui sont censés assurer la sécurité.
La cupidité pour source d’arrestation et de confiscation des voitures importées des citoyens de la diaspora.
Jusqu’à Paris on a vu la police française faire une descente dans la maison officielle du président pour saisir des voitures volées dans la métropole parisienne pour embarquement sur Lomé.
L’arraisonnement des navires togolais et de l’avion officiel bourrés de produits illicites et sous embargo des nations unies.
L’humiliation intérieure et extérieure du citoyen togolais naguère très respecté en Afrique et sur le plan international par la qualité de son éducation.
 
*La Tragédie.
 
Dans chaque famille au Togo, il y a eu des victimes, y compris dans sa propre famille.
Des jeunes filles arrachées de leur jeunesse pour satisfaire le plaisir de notre ogre national, et qui voyait briser une vie, leur vie, des parents divorcés sous l’inclusion tapageuse, violente, du timonier national, qui arrachait sans états d’âme maman, et filles de la même famille.
Des maris et des papas croupissaient dans ses geôles et se faisaient humiliés.
De père au fils, nous avons assistés à toutes les brimades, jusqu’aux marchés brulés.
Les assassinats politiques, les tortures ont même gagné sa famille et son fils Faure en prend exemple pour une pratique familiale aux thuriféraires du clan.
Cinquante ans de gestion politique militaire est une tragédie nationale, du père au fils Faure, c’est l’armée qui est à la commande, pas les officiers républicains, mais les officiers « Django » ceux qui préfèrent faire la guerre à leur propre population au lieu de veiller sur leur sécurité.
Ceux qui avec le colt iront arrachés de force la belle femme du quartier et emprisonner son mari sous un faux coup d’état, une fausse histoire barbare, un déni de justice.
La tragédie de fléau jardin aux barbaries de février 2005, marquent le tournant de l’animalité de ce pouvoir, du sang que du sang des togolais, des nourrissons aux femmes en passant par la jeunesse.
 
*RESOLUTIONS : JUSQU’à la VICTOIRE.
 
J’invite la diaspora et les forces politiques républicaines togolaises, toutes les couches sociales togolaises qui veulent l’alternance, à transformer le contexte idéologique et politique en une action de masse comme un tsunami pour rétablir l’état togolais.
Créer des lieux d’élaboration et de diffusion de la pensée politique pour l’alternance politique des fonctions d’expertises (des think tanks) et des fonctions didactiques maintenant pour libérer le Togo.
*Lancer maintenant dans la diaspora à travers l’organisation CAP 2015 et ID 2015 une sensibilisation et une collecte de don nécessaire et suffisante pour les combats à venir.
*Soutenir la politisation du social pour transformer l’injustice vécue à la justice exigée pour mettre fin à l’impunité sur laquelle le régime et ses fondés de pouvoir prolifèrent pour intimider la population et les citoyens togolais.
 
Conclusion :
 
Citoyens Togolais, marchons pour barrer la route aux imposteurs du clan Gnassingbé, en guerriers magnanimes marchons pour sauver la nation, formons nos bataillons civils pour témoigner notre amour à la nation, serrons nos rangs pour expulser la cinquième colonne, liberté chérie, Togo chéri, faisons briller ton or de l’humanité.
 
Jacob ATA-AYI
 
 

Commentaires

comments

Publié le 13 décembre 2014 dans Envoyez cet article à un ami

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*



Obama et le PDG de Facebook

Obama taquine le jeune PDG de Facebook cravaté


Mme ADJAMAGBO: La CENI, pour être efficace, travailler de manière impartiale, doit être indépendante

Le conclave sortira un document. Attendez que nos pourparlers prennent fin et vous aurez ce document


:: FLASH INFO :: Christophe Sander, est désormais le nouvel ambassadeur d’Allemagne au Togo ‎
:: FLASH INFO :: JP Fabre Le vice president de la Ceni M. Pedro Amuzu denonce les resultats publies et demande la retractation de ces résultats ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: La population de nouveau appelée à descendre dans la rue le 12 décembre en rouge ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer