Blocage à la CENI : la CEDEAO met la pression

image_pdfimage_print

cap2015_28avril2015_1


© togoactualite – Plus de 72 h après les élections présidentielles, les Togolais attendent toujours les résultats. C’est dans cette ambiance un peu tendue que le président ghanéen et président en exercice de la CEDEAO John Drama Mahama accompagné de son homologue ivoirien Alassane Ouattara sont arrivés dans notre capitale ce matin.
 
Ils ont échangé avec Jean-Pierre Fabre le principal challenger du président sortant Faure Gnassingbé, les observateurs de la CEDEAO et le bureau de la CENI conduite par son président M. Taffa Tabiou.
 
A l’issue de ces échanges, les deux présidents ont demandé à la CENI de continuer la proclamation des résultats en laissant de côté les CELI litigieuse. Il a été même enjoint à la CENI de proclamer les résultats cette nuit et transmettre le reste à la Cour constitutionnelle.
 
Une proposition à laquelle répond le chef de file de l’opposition. « C’est à la CENI de déterminer le rythme de travail par rapport à la nouvelle proposition qui vient d’être faite et d’ailleurs cette proposition a été faite ce matin à la CENI qui a déjà commencé à la pratiquer avant que les présidents Ouattara et Mahama ne l’a propose ».
 
S’agissant du dépassement du délai constitutionnel de proclamation des résultats, Jean-Pierre Fabre estime que la CENI va s’adapter pour ne pas tomber dans la forclusion constitutionnelle.
 
Malgré tout, Fabre a des exigences. « Nous attendons des deux présidents qu’ils ramènent le débat au niveau de la transparence que nous souhaitons parce que nous tous ce que nous souhaitons c’est que les choses soient transparentes », a-t-il déclaré avant de poursuivre qu’ils ne valident pas les résultats proclamés. « Je ne vois pas dans la loi électorale des dispositions qui autorisent le président de la CENI à prendre la liberté de proclamer des résultats partiels », dit-il.
 
Il se déroule en ce moment à la présidence de la République une conférence de presse animée par les deux chef d’Etat en présence de leur homologue togolais et certains membres des corps diplomatique.
Depuis l’élection présidentielle, la proclamation des résultats connait un blocage. Le président ghanéen qui avait obtenu un report de dix de
 
lomévi (www.togoactualite.com)
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*