Braquage à l’aéroport : Deux (2) morts et cinq (5) blessés

image_pdfimage_print

yark__tel_vert


Le bilan du braquage perpétré par trois (3) individus non encore identifiés à l’aéroport international Gnassingbé Eyadéma a été revu à la hausse dimanche soir par le ministère de la Sécurité et de la Protection Civile : deux (2) morts, cinq (5) blessés et une somme importante d’argent emporté par les braqueurs, a appris l’Agence de presse Afreepress de la Télévision Togolaise (TVT).
 
Le colonel Yark Damehame, ministre de la Sécurité, a dans la mi-journée en direct sur la même télévision fait savoir que « ce n’est pas l’aéroport qui a été attaqué ».
 
« Des commerçants qui s’apprêtaient à partir ont été attaqués par trois individus armés de kalachnikov. Deux sont introduits dans le parking et l’autre s’est positionné sur le boulevard de la paix en couverture. C’est un acte de banditisme que nous vivons depuis un certain moment et nous devons tout mettre en œuvre pour mettre hors d’état de nuire ces individus sans foi ni loi », a-t-il précisé.
 
Des numéros verts sont mis à la disposition de la population pour dénoncer ces personnes qui, selon ministre, se cachent sûrement quelque part. Il s’agit du 115, du 117, du 171 et du 172.
 
Depuis juillet dernier, des individus armés sèment la panique dans la population à travers d’attaques à main armée. La première fut celle qui a coûté la vie au consul du Liban au Bénin, Assad Chagoury à Avépozo (banlieue est de Lomé). Après ce fut le cas d’une boutique de vente de tissus au grand marché de Lomé où un vigile a perdu la vie et une importante somme d’argent emportée, une autre à une station d’essence à Avépozo, quelques jours plus tard.
 
Dans cette journée de dimanche 28, après l’aéroport, Adétikopé (localité située à 25 km au nord de Lomé) a connu un braquage.
 
Telli K.
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*