Brigitte Adjamagbo Johnson estime que le CAR a du mépris pour les questions de volonté du peuple

image_pdfimage_print

adjamagbo


En conférence de presse au cours de la semaine écoulée, le Comité d’action pour le renouveau (CAR) a recommandé aux acteurs politiques de l’opposition une stratégie de dialogue avec le pouvoir en vue de faire aboutir les réformes institutionnelles et constitutionnelles avant une autre échéance électorale.
 
Au cours de sa première manifestation de rue pour contester les résultats officiels du scrutin présidentiel du 25 avril dernier, le Combat pour l’alternance politique en 2015 (CAP 2015) n’a pas manqué de réagir par rapport à cette position du CAR.
 
Pour la présidente de cette coalition de cinq (5) partis politiques de l’opposition, « les gens qui ont déjà passé en perte et profit ce qui s’est passé le 25 avril, n’ont que du mépris pour les questions de la volonté du peuple ».
 
Après avoir indiqué qu’il est « dommage » le fait que certains ont déjà reconnu la victoire de quelqu’un, qui, selon elle, n’a pas été choisi par le peuple, Mme Adjamagbo-Johnson a réaffirmé la volonté du CAP 2015 à continuer à se battre pour que « la volonté populaire exprimée par peuple soit reconnue ».
 
Le CAP 2015, pour réclamer sa victoire lors de cette élection présidentielle, sera encore dans les rues le 23 mai 2015.
 
Telli K
 
source : afreepress
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*