Le Burkina Faso va demander l’extradition François Compaoré « dès ce soir »

image_pdfimage_print


François Compaoré, frère de l’ex-président burkinabè, a été laissé libre, lundi, au lendemain de son interpellation à Roissy dans l’enquête sur la mort d’un journaliste en 1998. Le Burkina Faso va demander son extradition dès ce soir.
 
Son extradition pourrait avoir lieu dès « ce soir ». Visé par un mandat d’arrêt international et interpellé en France dans le cadre de l’enquête sur l’assassinat d’un journaliste en 1998, François Compaoré, frère de l’ancien président déchu du Burkina Faso, a été laissé libre, a annoncé, lundi 30 octobre, son avocat Pierre-Olivier Sur. Le ministère de la justice du Burkina Faso a précisé qu’il souhaitait que la procèdure soit mise en place sans tarder.
 
François Compaoré, 63 ans, avait été arrêté la veille à l’aéroport parisien de Roissy à son retour d’Abidjan, en vertu d’un mandat d’arrêt international délivré par le Burkina Faso. Citoyen ivoirien résidant en France avec sa famille, il a été laissé libre sous contrôle judiciaire, a précisé son avocat. « Il doit prévenir en cas de voyage à l’étranger », a-t-il ajouté. « La justice a estimé qu’il n’y avait pas lieu de donner à ce mandat l’aspect coercitif qu’il réclamait », a déclaré Me Sur.
 
source : france24
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*