La candidature unique de l’opposition à l’épreuve des ambitions présidentialistes des ténors

image_pdfimage_print

apevon_ameganvi


© togoactualite – Les deux blocs de l’opposition togolaise à savoir le Collectif « Sauvons le Togo » (CST) et la Coalition Arc-en-ciel se retrouveront de nouveau cette semaine, le 12 ou 13 août 2014 pour poursuivre ce qu’on appelle ici « conclave » en vue de la désignation d’un hypothétique candidat unique de l’opposition.
 
Une mission qui semble perdue d’avance au vu des déclarations de ces derniers jours des acteurs politiques membres de ces regroupements. On se rappelle qu’à la veille du conclave, la Coalition Arc-en-ciel, à la surprise générale annonce avoir désigné Me Apévon Dodji comme son candidat à la candidature unique de l’opposition. Une désignation stratégique pour couper l’herbe sous le pied du CST dont le chef de file de l’opposition, Jean-Pierre Fabre déclarait quelques jours plus tôt sur les antennes de la radio RFI qu’il est le candidat naturel de l’opposition.
 
Or cette désignation n’était pas du goût de tout le monde car au sein de ce regroupement dont on vantait jusque là sa méthode de fonctionnement, or chacun nourrissait l’ambition de porter le flambeau de la Coalition et cette désignation révélera que l’unité d’action a encore de long jour devant elle.
 
Tout d’abord c’est le MCD de Me Tchassona Traoré qui portera une réserve sur la manière dont cette élection s’est déroulée avant de revenir dans une correspondance plus sévère adressée aux autres membres de la Coalition. Il dénonce pêle-mêle la procédure de désignation, les difficultés et l’inopportunité de la désignation.
 
Le Notaire Tchassona n’est pas le seul à voir de mauvais œil le couronnement de Me Apévon. Du côté du NET de Gerry Ta’ama même si on n’adopte pas le même ton virulent, tout semble indiquer qu’on n’est pas sur la même longueur d’onde que cette élection. Mais en bon militaire Gerry Ta’ama sait que les discussions sur la candidature unique de l’opposition ne va pas aboutir et il se positionne déjà. C’est pourquoi, il déclare que Me Apévon n’est que le candidat à la candidature unique ce qui sous entend qu’une fois que cette initiative échouée il va falloir repasser à une nouvelle désignation du porte flambeau de la Coalition. Et vue les ambitions des uns et des autres, il est peu probable que cela puisse aboutir.
 
Tout porte à croire que Me Agboyibo, le président d’honneur du CAR n’a pas aussi dit son dernier mot, vues les déclarations intempestives de l’intéressé qui pourtant dit avoir pris sa retraite. Ces déclarations cachent mal les intentions du bélier noir de Kouvé et il n’est pas exclu, malgré les démentis qu’un cataclysme se produit à la veille de la présidentielle de 2015 par une candidature de l’ancien bâtonnier qui croit dur comme fer qu’il doit présider au destinée de ce pays.
 
Si à la Coalition on peine à désigner un candidat de consensus, au niveau du CST tout semble aller sur des roulettes. Jean-Pierre Fabre qui a chance de n’avoir au sein du Collectif que des membres d’organisation de défense des droits de l’Homme « populaires » alors que les responsables de partis qui pourront lui contester sa posture de présidentiable le sont moins. C’est donc un Fabre rassuré qui a mis le cap sur l’intérieur du pays à la conquête des voix pour la présidentielle car ni l’ADDI du prof. Aimé Gogué, ni le PSR de Me Abi Tchesa ou le MRC d’Abass Kaboua ne constituent pas un problème à sa candidature.
 
Sa difficulté résidera à rallier la Coalition à sa candidature ce qui ne sera pas une sinécure. Sentant la chose, Eric Dupuy pourra dira que « les concertations au sein du conclave ne sont pas destinées à désigner un candidat unique de l’opposition ». On pourra alors se demander à quoi sont destinées ces discussions. Comme on le voit le semblant unité d’action affiché ces dernières semaines par les deux blocs de l’opposition seraient en train de voler en éclat sur l’autel des ambitions personnelles des leaders. Et comme toujours c’est le peuple togolais qui payera le lourd tribut à moins qu’il décide en fin de prendre ses destinées en mains.
 
lomévi (www.togoactualite.com)
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*