CAP 2015 et les ODDH pourront-ils faire fléchir le pouvoir de Lomé ce vendredi ?

image_pdfimage_print

manif_cap2015_1


La manifestation populaire annoncée par la Synergie des Organisations de Défense des Droits de l’Homme pour exiger les réformes constitutionnelles, institutionnelles et électorales a lieu ce vendredi à Lomé et simultanément dans certaines villes de l’intérieur du pays.
Comme annoncée il y a quelques semaines, la manifestation du 12 décembre des organisations de défense des droits de l’homme se déroulera à Lomé tout comme dans les villes de l’intérieur dont Aného, Tsévié, Atakpamé, Sokodé.
 
A Lomé, ces organisations seront soutenues par le Combat pour l’alternance politique en 2015 (CAP 2015). Selon l’itinéraire annoncé, le rassemblement se fera au rond-point de Bè-Gakpoto tout comme le 21 novembre dernier. La foule s’ébranlera ensuite pour le terrain de l’Etoile Filante de Lomé.
 
Durant toute la semaine, des appels à la mobilisation ont été multipliés sur les antennes à Lomé pour inciter les populations à rejoindre massivement la manifestation pour démontrer à l’opinion nationale et internationale que les togolais ont soif du changement.
 
La question des réformes sera l’épineuse question et la raison principale de la manifestation comme l’a indiqué le Professeur Komi Wolou en début de semaine.
 
Me Zeus Ajavon et les autres dont Jil-Benoît Afangbédji ont indiqué qu’ils veulent « les réformes ou rien ». Pour eux, l’heure n’est pas à la question de l’élection présidentielle et il n’est pas question de parler de la candidature de Faure Gnassingbé.
 
Mais la question qui se pose est de savoir si cette nouvelle manifestation fera fléchir le pouvoir de Faure Gnassingbé, décidément imprévisible. La journée de vendredi nous en dira beaucoup plus mais avec les moyens militaires et sécuritaires mobilisés contre toute tentative de transposition du scénario burkinabè à Lomé montre qu’il y a une volonté ferme de ne rien lâcher.
 
Concernant les réformes, une proposition de loi introduite par 25 députés de l’opposition suit actuellement son cours au Parlement et est en plein examen par la Commission des lois. Plusieurs entretiennent l’espoir que ces réformes peuvent enfin aboutir.
 
source : togobreakingnews
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*