Le CAR conteste la présence de l’UFC à la CENI au nom de l’opposition

image_pdfimage_print

apevon-dodzi


Le Comité d’Action pour le Renouveau, parti membre de la Coalition Arc-en-ciel et ayant 5 députés à l’Assemblée nationale a contesté jeudi l’attribution d’un des 5 sièges de l’opposition parlementaire au sein de la CENI à l’Union des Forces de Changement (UFC) de Gilchrist Olympio.
Après plusieurs jours de discussion et de concertation, les députés à l’Assemblée nationale étaient parvenus mercredi à un conciliabule qui a permis d’élire un représentant de l’UFC à la CENI sur le quota réservé à l’opposition parlementaire.
 
Le Président du CAR, Me Dodji Apévon annonce que c’est l’Alliance nationale pour le Changement (ANC), dirigé par Jean-Pierre Fabre qui a accepté l’élection au mépris des principes républicains qui veulent qu’on ne soit pas aux affaires et en même temps de l’opposition.
 
Le parti présidé par Me Dodji Apevon qui se dit attaché fermement à son idée selon laquelle une formation politique qui siège au gouvernement ne peut jouir des droits et prérogatives rappelle que les parties prenantes au vote de mercredi ont reconnu qu’il s’agit d’une grave anomalie.
 
Le CAR demande à toutes les sensibilités politiques présentes à l’Assemblée nationale d’œuvrer à la modification de la loi portant statut de l’opposition ainsi qu’à la réalisation de l’ensemble des réformes politiques en vue d’un bon déroulement des prochaines élections.
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*