Il est
Flash info :: | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | Toute l'équipe de Togo Actualité vous souhaite bonne heureuse année 2017. Merci pour votre soutien et votre fidélité. | | Le match amical Gabon-Togo de fin mai prochain n’aura pas lieu. | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.
 

Carburant: Trois associations de la société civile interpellent le gouvernement à respecter le principe de la vérité des prix

image_pdfimage_print

pompe_essence


Le prix des produits pétroliers est en chute libre sur le marché international. Mais au Togo, depuis que le gouvernement, à la suite de la dernière hausse des prix intervenue, le 16 janvier 2014, a décidé de pratiquer la vérité des prix, ces prix n’ont guère chuté.
 
Ce maintien du taux fixe malgré la baisse du prix sur le marché international, inquiètent les organisations de la société civile, qui à travers un communiqué de presse conjoint interpelle le gouvernement à appliquer effectivement le principe de la vérité des prix.
 
Lire la déclaration conjointe rendue publique par le LCT, le MMLK, et le CRAPH.
 
La dernière augmentation en date intervenue le 16 janvier 2014 a poussé le gouvernement L’ensemble de la population togolaise se souvient des nombreuses augmentations des prix des produits pétroliers depuis juin 2011 jusqu’à la plus récente du 16 janvier 2014.
 
Ces augmentations qui ont, dans la foulée, occasionné des pertes en vies humaines continuent toujours à avoir de dures conséquences sur la vie de tous les citoyens.
Par conséquent, on assiste à des augmentations sans cesse des prix des produits de la Brasserie du Bénin, du sucre, du riz, des tomates, bref sur l’ensemble des produits de première nécessité.
 
Les revendications portées par la Ligue des Consommateurs du Togo, le Mouvement Martin Luter King, le Comité de Réflexion et d’Action pour la Promotion des Droits de l’Homme (CRAPH) ainsi que d’autres organisations de la société civile n’ont pas été accompagnées par des organisations syndicales réunies au sein du Conseil National du Dialogue Social (CNDS). Pour elles, la structure des prix des produits pétroliers n’est pas suffisamment la cause de la hausse sans cesse des prix des produits pétroliers à la pompe, mais plutôt l’absence de mesures d’accompagnement et du non-respect du fameux principe de «la vérité des prix ».
 
Après ce dilatoire plongeant de nouveau les consommateurs dans un désespoir total, l’on assiste, quelque mois plus tard, à une décision du gouvernement sur la « détaxe de certains produits de première nécessité à l’importance », détaxe qui n’a pas connu d’incidence sur la vie des consommateurs mais qui a contribué plutôt à accroitre la marge bénéficiaire des opérateurs économiques puisque les prix de ces produits continuent de grimper sur le marché national.
Depuis la promesse de l’application de « la vérité des prix », celle-ci est toujours rejetée aux calendres grecques par le gouvernement.
 
Selon le rapport des prix d’août 2014, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en dollars continue de décroître (-4,7 %, après -4,3 %). En euros, le prix du Brent baisse moins fortement (-3,3 %, après -3,7 %).
Le prix du baril de pétrole de mer du Nord est passé à 89,46 dollars la semaine dernière (du 6 au 10 octobre 2014), soit une chute de 22 %.
 
Les Togolais s’interrogent depuis des temps sur :
 
Ø  La source d’approvisionnement des produits pétroliers du gouvernement par rapport à celle des autres pays de la sous-région,
Ø  Le prix d’achat de ces produits à l’international par rapport à celui des pays de la sous-région,
Ø  La structure des prix des produits pétroliers par rapport à celle des pays de la sous-région,
Ø  La gestion des questions liées aux produits pétroliers au Togo par rapport celle des pays frontaliers.
Ces questions n’ont pas trouvé de réponse du fait de la volonté délibérée du gouvernement de laisser les consommateurs dans un flou total qui ne profite qu’à une minorité.
 
Face à ce constat, la Ligue des Consommateurs du Togo, le Mouvement Martin Luter King et le Comité de Réflexion et d’Action pour la Promotion des Droits de l’Homme exhortent le gouvernement togolais surtout le Chef de l’Etat à user de son pouvoir pour qu’au moins le fameux principe de « la vérité des prix » soit appliqué. Les organisations demandent au Chef de l’Etat de prendre des dispositions pouvant soulager le quotidien des Togolais au regard de ses multiples engagements.
 
Nous exhortons le CNDS et les organisations syndicales associées aux négociations de se soucier de leurs syndiqués en demandant la révision de la structure des prix et l’application du principe de « la vérité des prix » afin de permettre que le prix des produits suive la même fluctuation qu’au plan international.
 
Par cette même occasion, les organisations demandent au gouvernement, dans un souci de gouvernance efficiente et d’apaisement social, surtout en ces périodes de crise de plus en plus aiguë dans le pays :
1.  de rapporter l’arrêté interministériel N° 002/MCPSP/MEF/MME du 15 janvier 2014, portant fixation des prix à la pompe des produits pétroliers,
2.  d’appliquer le principe de « la vérité des prix ».
3.  de procéder au contrôle de l’application de la détaxe au niveau des opérateurs économiques.
 
Le CRAPH, la LCT et le MMLK remercient vivement les journalistes pour leurs nombreuses interpellations dans la lutte consumériste bien que le chemin soit trébuchant.
 
Les organisations, sachant que pour exiger un droit, il faut le connaitre, demandent aux consommateurs que le site www.prixdubaril.com est accessible par tous afin qu’ils soient informés sur le mouvement des prix et mesurent le niveau de vérité du gouvernement sur la question.
 
Fait à Lomé, le 22 octobre 2014
 
Ont signé

Le MMLK         Le CRAPH    La LCT
 
SIGNE       SIGNE           SIGNE
 
Le Pasteur KomiEDOH    Dosseh SOHEY    YaoH. SOGADJI

 
lomévi (www.togoactualite.com)
 

Commentaires

comments

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*

Publié le 23 octobre 2014


Catégorie(s) : Non classé
Tags :

"Je suis Jean-Pierre FABRE, je ne suis pas à vendre ni à acheter. Je ne vénère pas l'argent."



A LA UNE


Spolié mais stoïque, ce peuple mérite mieux. Mais, c'est écrit, il y aura l'alternance au Togo.


:: FLASH INFO :: Christophe Sander, est désormais le nouvel ambassadeur d’Allemagne au Togo ‎
:: FLASH INFO :: JP Fabre Le vice president de la Ceni M. Pedro Amuzu denonce les resultats publies et demande la retractation de ces résultats ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: La population de nouveau appelée à descendre dans la rue le 12 décembre en rouge ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer