Cérémonie inaugurale ce jeudi à Lomé des cours d’application des officiers de gendarmerie, début des activités lundi prochain

image_pdfimage_print

Colonel-Aradjo-Wenmiba

Tout est fin prêt pour le début des premiers Cours d’Application des Officiers de Gendarmerie (CAOG). Une cérémonie inaugurale des locaux, suivie d’une visite des lieux s’est déroulée ce jeudi à la nouvelle caserne de la gendarmerie, a constaté un journaliste de l’Agence Savoir News. Plusieurs officiers supérieurs des Forces Armées Togolaises (FAT) ont assisté à cette cérémonie.

Pour cette année, 15 stagiaires (11 officiers et 4 sous-officiers) débuteront les cours lundi prochain. Le stage va durer 10 mois, entrecoupés de congés académiques.

La création des cours d’application des officiers de gendarmerie, s’inscrit dans le cadre du vaste chantier de refondation des FAT, lancé récemment par le chef de l’Etat togolais Faure Gnassingbé.

« Comme annoncé dès le début de l’année par le chef de l’Etat, les FAT dans leur ensemble sont engagées dans de vastes chantiers de réformes et de modernisation qui passent entre autre, par le relèvement du taux d’encadrement en leur sein et par conséquent, la formation des cadres. C’est dans cette logique en ce qui concerne la gendarmerie nationale, que sur instruction du chef de l’Etat, des réflexions et études ont conduit à la nécessité de créer le Cours d’Application au profit des Officiers, ainsi que ceux plus jeunes qui sortent des diverses écoles d’officiers », a expliqué le colonel Aradjo Wenmiba, chef d’Etat-major de l’armée de l’air.

Il a invité les bénéficiaires de ces cours à profiter pleinement de cette opportunité pour relever leur niveau.

« J’exhorte tous les acteurs engagés dans le fonctionnement de ces cours, à faire preuve de volonté et de sérieux, et à conjuguer tous leurs efforts pour sa parfaite réussite. Ce n’est qu’ainsi que nous pourrions témoigner notre profonde gratitude au chef de l’Etat et espérer mériter davantage, sa confiance », a-t-il souligné.

Rappelons que Faure Gnassingbé s’est lancé dans un vaste chantier de refondation du système de défense et de sécurité sur de « bases nouvelles ».

Selon lui, cette refondation est « rendue nécessaire par l’évolution des menaces qui peuvent atteindre le Togo et aussi par l’instabilité de nombreux pays du continent. FIN

En Photo : Le Colonel Aradjo Wenmiba lors de la cérémonie

Edem Etonam EKUE

Savoir News

 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*