Le choix du candidat unique de l’opposition prendra en compte toute l’opposition, selon Jean Kissi

image_pdfimage_print

jean_kissi_515

Intervenant vendredi dans l’émission de grande écoute « Le club de la presse », le secrétaire exécutif de la coalition Arc-en-ciel, Jean Kissi, a vivement réagi contre les « intoxications »relatives à la désignation du candidat unique de l’opposition.

Pour lui, le conclave du Collectif « Sauvons le Togo » (CST) et de la Coalition Arc-en-ciel de ces derniers jours n’avaient pas eu pour objectif de dégager un candidat unique de l’opposition. Au contraire, a-t-il souligné, il s’est agi pour ces deux regroupements de partis politiques de « réfléchir aux stratégies pour que les réformes constitutionnelles et institutionnelles se fassent dans les meilleurs délais ».

« La priorité pour les deux blocs de l’opposition réunis à ce conclave est de réfléchir aux moyens pour faire revenir à l’Assemblée nationale les textes des réformes, et faire aboutir leur adoption, d’autant plus que tous les partis reconnaissent la nécessité d’opérer ces réformes. Il s’agissait de voir comment mobiliser les populations pour réclamer les réformes, faire ramener les textes à l’assemblée, et pour faire aboutir ces réformes puisque nous ne pouvons rien faire sans elles, et tout le monde le reconnaît », a-t-il soutenu.

Pour ce qui concerne la candidature unique de l’opposition, le responsable de la coalition a rassuré que le moment venu, les travaux pour le choix d’un candidat unique vont nécessairement prendre en compte les autres partis politiques, notamment ceux qui ont déjà annoncé leur candidature pour la présidentielle de 2015.

Le député Arc-en-ciel a cité des noms comme Kofi Yamgnane de Sursaut-Togo, Djimon Oré du Front des Patriotes pour la Démocratie (FPD) et même Gilchrist Olympio de l’Union des Forces de Changement (UFC).

Suspendues pour la mise en œuvre de quelques dispositions techniques, les discussions du conclave entre le CST et la coalition Arc-en-ciel reprennent le 13 aout prochain.

Gaël N.

 

Commentaires

comments

Laisser un commentaire

Saisissez votre mail.

*