CIBAL-Togo exige la démission de Claude Améganvi pour avoir engagé l’association dans une voie autre que celle prévue par les textes

image_pdfimage_print

claude_ameganvi_500


Les membres fondateurs de la coordination de l’association Balai citoyen du Togo (CIBAL-Togo), face à la presse ce jeudi au Centre communautaire de Bè à Lomé, ont demandé la démission de leur coordinateur, en la personne de Claude Améganvi, premier responsable du Parti des travailleurs (PT, opposition), a constaté un reporter de l’Agence Afreepress.A l’origine de ce désaveu, les membres fondateurs de ladite association de défense des droits de l’homme, notamment Guy ANYINEFA, Justin ANANI, Elliott Kodjo MABLE et Stéphane KUEVIDJEN, dénoncent la participation de CIBAL-Togo aux manifestations organisées par le front « Tchoboé » en tant qu’association co-fondatrice alors qu’ils n’avaient pas été avertis.
 
«Nous exprimons au Coordinateur de notre mouvement citoyen, notre désaccord à l’orientation actuelle qu’il lui donne sans concertation préalable. Nous avons marqué notre solidarité à Guy ANYINEFA et confirmé que CIBAL-Togo n’a jamais pris une inscription au Front TCHOBOE et à quelque front que ce soit», ont-ils déclaré.
 
Pour eux, CIBAL-Togo est dans la démarche de sensibiliser les Togolais à opter pour la voie référendaire en signant la pétition du Comité de résurgence de la diaspora du Togo (CRD-Togo) pour le retour à la Constitution de 1992 et non à poser des actes allant dans le sens d’empêcher les élections présidentielles en cours de préparation au Togo.
 
« C’est donner une autre orientation à notre mouvement qui est un mouvement citoyen et non politique. Il a aussi posé la signature de son coordinateur adjoint, Guy ANYINEFA, sans l’avis de ce dernier, sur les tracts d’appel aux manifestations du front TCHOBOE », ont-ils reproché à leur coordinateur.
 
M. Claude améganvi est venu les rejoindre lors de la conférence de presse et a pu donner son avis à l’Agence de presse Afreepress sur cette question le concernant au premier chef.
 
« Toutes ces déclarations sont affligeantes et mensongères pour la mémoire de Tavio Amorin et pour tous ceux qui ont versé leurs sang pour le Togo. Je leurs donnerais une réponse dans les jours à venir », a-t-il déclaré.
 
Mathurin A.
 
source : afreepress
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*