Il est
Flash info :: | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | Toute l'équipe de Togo Actualité vous souhaite bonne heureuse année 2017. Merci pour votre soutien et votre fidélité. | | Le match amical Gabon-Togo de fin mai prochain n’aura pas lieu. | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.
 

Classification des Etablissements hôteliers au Togo : Une cinquantaine d’agents d’établissements hôteliers formés à Lomé

image_pdfimage_print

union_togolaise_hotels

Une cinquantaine d’agents d’établissements hôteliers membres de l’Unions Togolaise de l’Hôtellerie (UTH) ont entamé ce mercredi à Lomé, une formation de trois jours visant à améliorer la qualité de leurs prestations, a constaté une journaliste de l’Agence Savoir News.

 

Organisée par l’UTH, cette formation s’inscrit dans le cadre des dispositions prises en vue du classement des établissements hôteliers. Participent à cette formation, des agents des hôtels des quartiers de Lomé-centre. Toutes les régions touristiques du pays seront progressivement prises en compte dans le cadre de cette formation.

 

La cérémonie d’ouverture de cette formation a été présidée par M. Gnazou N’Daam, Directeur de cabinet du ministère du Tourisme et président du comité national de coordination Programme Régional de Développement du Tourisme dans l’espace UEMOA, en présence de M.Tignaoré Sanwogou, président national de l’UTH. M. Loccoh Donou, Pdg de l’Hôtel Eda Oba était aussi présent.

 

Le Togo accueille en 2015, une grande conférence sur la piraterie maritime et beaucoup d’hôtels seront mobilisés pour accueillir l’événement. Environ 54 chefs d’Etat et de gouvernement sont attendus à cette rencontre qui accueillera également plus de 4.000 participants. Le Togo compte plus de 600 établissements hôteliers. Malheureusement, ces établissements ne sont pas classés.

 

Cette formation permettra donc de renforcer les capacités professionnelles des agents hôteliers afin de permettre aux hôtels de remplir les critères de qualification professionnelle exigés par la réglementation pour le classement des hôtels.

 

Ce sera aussi l’occasion de sensibiliser les membres au respect des textes réglementant l’exercice de la profession, au remplissage des fiches de police et à la bonne tenue des statistiques hôtelières.

 

Ce conclave vise également à rappeler aux participants, les dispositions à prendre pour éviter la maladie à virus Ebola.

 

Selon M. N’Daam, le tourisme est devenu l’une des plus grandes activités économiques, créatrices d’emplois et génératrices de devises pour tous les Etats. Et cette formation cadre bien avec le respect des critères de qualification professionnelle qu’exige la réglementation hôtelière dans l’attribution des agréments.

 

« Ce séminaire répond également aux recommandations de l’UEMOA à l’endroit de la fédération des organisations patronales de l’hôtellerie et du tourisme (FOPAT, partenaire de l’UEMOA) en matière de formation continue par les associations professionnelles de l’hôtellerie, de leurs membres dans le cadre de la mise en œuvre du programme régionale du développement du tourisme dans l’espace UEMOA », a-t-il souligné, déplorant la prolifération anarchique des établissements touristiques dans le non-respect total de la réglementation en vigueur.

 

Selon le président de l’UTH, pour aboutir à ce classement, il faut un critère très important qui est la qualification professionnelle des agents.

 

Au total quatre communications vont meubler cette formation : Hygiène alimentaire et corporelle, accueil et vente dans une entreprise hôtelière, service réception et le service étage. Les participants bénéficieront de connaissances sur les produits et matériels d’entretien chambres et salles de bain, et les différentes façons de faire le lit.

 

Rappelons que le secteur du tourisme a été récemment doté d’un plan directeur afin de mieux orienter les interventions. La Commission Nationale d’Agrément et de Classement des Etablissement de Tourisme (CNACET) est à pied d’œuvre pour mettre aux normes, les établissements et faire respecter les textes qui régissent les activités touristiques au Togo. Dans ce processus, un délai de six mois a été donné aux opérateurs du secteur depuis le 1er septembre, pour se mettre aux normes sous peine de sanctions. FIN

 

Ambroisine MEMEDE

 

Savoir News

 

Commentaires

comments

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*

Publié le 23 octobre 2014


Catégorie(s) : Non classé
Tags :

"Je suis Jean-Pierre FABRE, je ne suis pas à vendre ni à acheter. Je ne vénère pas l'argent."



A LA UNE


Spolié mais stoïque, ce peuple mérite mieux. Mais, c'est écrit, il y aura l'alternance au Togo.


:: FLASH INFO :: Christophe Sander, est désormais le nouvel ambassadeur d’Allemagne au Togo ‎
:: FLASH INFO :: JP Fabre Le vice president de la Ceni M. Pedro Amuzu denonce les resultats publies et demande la retractation de ces résultats ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: La population de nouveau appelée à descendre dans la rue le 12 décembre en rouge ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer