Le clivant Dama Dramani invite les députés à transcender les clivages politiques !

image_pdfimage_print

dramani_500

Le parlement togolais a clos la première session de l’année ce 1er juillet. Dans la disharmonie. Le Président Dama Dramani a eu à le souligner en demander aux parlementaires de dépasser les clivages politiques pour une meilleure collaboration. Un discours qui intervient à la suite de la levée de l’immunité parlementaire d’un député de l’opposition dans des conditions opaques.

Je formule le vœu que nous fassions un sursaut patriotique au retour des vacances afin de retrouver la sérénité pour une vie et un travail parlementaire plus convivial dans l’intérêt de notre pays, indique M Dama Dramani.

Pour le président UNIR de l’Assemblée nationale, les députés se “ sont enfermés sous les prismes des idéologies politiques et des stratégies électoralistes, sur fond de la lecture sans cesse du passé qui a du mal à s’effacer dans les esprits.“

M. Dama Dramani qui a été lui-même accusé de ne pas être un président au-dessus des clivages politiques répond à ses détracteurs de la sorte :

Le consensus politique n’est pas conformité, suivisme ou naïveté. Mais nous avons toutefois besoin de réalisme pour prospérer.

Il s’agit manifestement d’une tartuferie de la part du Président de l’Assemblée nationale du Togo. Dans l’affaire Targone, du nom du député PDP de Tchamba dont on a levé l’immunité parlementaire dans le cadre d’une ténébreuse affaire, M Dama Dramani a plutôt fait preuve d’un esprit de clocher qui ne sied pas à un premier dirigeant d’une institution qui devrait être vue comme indépendant de l’exécutif. M Dama Damani a carrément refusé aux députés tout débat sur l’affaire avant le vote, laissant paraître une assemblée aux ordres du pouvoir politique. Pire, il a déclaré que les députés de l’opposition qu’il est libre de faire l’interprétation des textes comme il entend.

Ouverte le premier avril dernier, la première session a pris fin ce 30 juin avec le rejet de la loi portant réforme constitutionnelle. 18 lois ordinaires dont 6 ratifications ont été votées par les parlementaires pendant cette première session. La prochaine session ordinaire aura lieu à la rentrée.

Le Temps
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*