Le CNT recommande la reprise des procédures de privatisation des banques publiques

image_pdfimage_print

semondji


La 3ème session de l’année 2014 du Conseil national du crédit du Togo (CNT), après appréciation jeudi au siège de de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’ouest (BCEAO), de l’évolution récente de l’environnement économique et les progrès accomplis dans la mise en œuvre des réformes visant le développement du secteur financier national, a recommandé la reprise des procédures de privatisations des banques publiques.
 
Autre mesure phare, le conseil a tablé sur un taux de croissance de 5,5% pour l’année 2014, contre 5,4% pour 2013.
 
« Concernant l’évolution de la situation économique à fin juillet, nous notons essentiellement qu’il y a eu un petit tassement de l’activité économique qui a amené à réviser les prévisions de croissance économique suite à la présentation de l’Office togolais des recettes (OTR) qui nous permet de voir la justesse de vue des autorités sur la nécessité de mettre en place cet office. Mais le conseil a recommandé aux dirigeants de prendre toutes les mesures nécessaires pour que les résultats qui sont attendus puissent être à la hauteur des attentes des populations », a déclaré le ministre Djossou Sémodji, de la Planification, du développement et de l’aménagement du territoire.
 
Les institutions de microfinances sont conviées à renforcer leur gouvernance pour faire face aux enjeux.
 
Organe présidé par le Ministre en charge des Finances et qui étudie les conditions de fonctionnement du système bancaire et financier, le CNT peut être consulté sur toute question monétaire ou de crédit. Il émet des avis et peut faire procéder aux études qu’il juge nécessaires.
 
Telli K.
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*