Coalition Arc-en-ciel : une union de façade pour duper les Togolais

image_pdfimage_print

Kagbara-Bassabi


Comme depuis plus de 20 ans, à l’approche de chaque élection surtout présidentielle, la classe politique de l’opposition togolaise ne cesse de confirmer qu’elle est plus animée d’ego personnel que d’intérêt des togolais. En effet, plus l’on s’approche de la présidentielle de 2015, d’avantage la cohésion au sein de la coalition arc-en-ciel s’effrite. Et pourtant, cette coalition semblait donner confiance et espoir à la population togolaise à cause du semblant d’entente qu’elle présentait. Et pour cause, les egos des leaders des partis composant ce regroupement refont surface depuis que l’épineux problème de candidat unique de la coalition s’est invité sur la place publique.
 
Fini, le semblant de sérénité dont faisait preuve la coalition arc-en-ciel depuis sa création en 2012. Les faits de ces derniers jours en disent long et montrent qu’en fait, cette sérénité n’était qu’un feu de paille qui s’est vite, très vite éteint juste à l’annonce de la désignation du candidat unique de la coalition pour la présidentielle de 2015.En effet, depuis deux semaines, l’on assiste tristement et impuissamment à des déclarations et contre déclarations des responsables des partis membres de cette coalition.
 
Déclarations qui viennent à un moment où, la coalition avait plus besoin de cohésion que d’incohérence afin de mieux préparer dans la sérénité la plus absolue la présidentielle de mars prochain qui arrive à grands pas. Malheureusement, pour une simple raison de choix du candidat unique de la coalition en vue de la présidentielle prochaine, les leaders de ce qu’on peut désormais qualifier d’union de façade étalent aux yeux du monde leurs egos, leurs mépris vis-à-vis des togolais. Sapant ainsi les efforts et surtout le souhait des togolais de voir enfin l’opposition s’entendre sur l’essentiel pour faire face au régime au pouvoir en vue d’une éventuelle alternance démocratique au Togo en 2015. Espoir que les togolais croyaient naïvement trouver avec cette coalition arc-en-ciel qui faisait croire à une cohésion, mais c’était sans compter avec une opposition animée par la politique du « moi ou rien». Une politique qui dure depuis plus de 20 ans et dont les conséquences sont plus que fâcheuses pour le peuple togolais. Car, c’est cet ego qui a depuis toujours sabordé et continu d’annihiler les espoirs d’alternance au Togo et maintient au pouvoir un régime cinquantenaire. Sinon, comment pouvons-nous comprendre que des leaders politiques qui ont volontairement décidé de se mettre ensemble à travers un regroupement, pour une simple raison de choix d’un candidat dont les conditions de désignation ne les plairaient pas et qu’ils aient eu pour cadre d’expression de leur mécontentement que par médias interposés au lieu de discuter à l’interne ? Il est d’autant plus regrettable pour ces leaders qui pensent diriger les togolais de se livrer à un tel jeu d’enfants voire d’irresponsabilité. Pendant qu’on continue de faire croire à la population qu’on travail pour l’unité de l’opposition, ce qu’on dit et fait sont en parfaites contradictions. Comment pouvons-nous espérer quelque chose de bon venant de telles personnes qui ne pensent qu’a eux seulement ?
 
Et pourtant, la semaine dernière, une rencontre semblait aplanir les différents nés de l’élection controversée de Me Paul Dodzi APEVON comme candidat de la coalition pour la prochaine élection présidentielle. Cependant, l’on continue d’assister à des déclarations contradictoires des leaders de cette coalition à travers les journaux dénonçant toujours ce choix. Ceci en dépit du fait qu’ils étaient tous ou presque unanimes à reconnaître que les divergences étaient pour de bon aplanies à l’issue de cette réunion.
 
Dans une interview reprise par plusieurs journaux cette semaine, le président du Mouvement Citoyen pour la Démocratie et le Développement (MCD), Mouhamed Tchassona-Traoré a une fois de plus fustigé la désignation de Paul Dodzi APEVON comme candidat de la coalition. Pour, lui ce choix ne l’engageait pas.
 
Polémique à laquelle s’est invité le secrétaire exécutif du CAR, Jean KISSI qui persiste et signe que Dodzi APEVON est le candidat de la coalition à l’élection présidentielle de 2015. Or, au même moment le président du NET parti membre de la coalition Gerry Tama estime pour sa part que Dodzi APEVON est candidat de l’arc-en-ciel à la candidature unique de l’opposition. Position qui peut se justifier par le conclave actuellement entre le CST et l’ARC-EN-CIEL qui aboutira à un candidat unique de l’opposition. Sans oublier que le président actuel de la coalition arc-en-ciel Bassabi Kagbara est le premier à contester le choix de Dodzi Apévon. Ce désordre au sein de cette coalition est tout simplement l’identité remarquable de l’opposition togolaise qui malheureusement ne date pas d’aujourd’hui.
 
On s’en souvient encore comme si c’était hier la polémique autour du choix d’un candidat unique de l’opposition en 1993 quand le choix d’un certain Zarifou AYEVA élu au vote à l’issue d’un scrutin tenu au Bénin et qui avait été remis en cause par les autres leaders de l’opposition au motif que ce dernier était du nord. Même si comparaison n’est pas raison, il n’en demeure pas moins qu’avec cette situation, d’autres candidatures venant de la coalition arc-en-ciel voient le jour.
 
Face à cette situation, on est en droit de se poser la question de savoir si l’opposition togolaise a réellement envie de trouver un candidat unique et surtout d’une alternance ?
 
Jean-Claude, pour Togonews.info
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*