Il est
Flash info :: | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | Selom Klassou a représenté ce vendredi Faure Gnassingbé à l’investiture du président du Cap-Vert, Jorge Carlos Fonseca, réélu démocratiquement début octobre 2016 (officiel). | Mettre la pression pour les réformes : CAP 2015 en tournée fin août à partir de Tône (nord) | Le match amical Gabon-Togo de fin mai prochain n’aura pas lieu. | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.



Comment et pourquoi les 4 délégués de UNIR ont été virés de la CENI

image_pdfimage_print

unir_faure_5002


Connaissez-vous les raisons qui pourraient être à l’origine de la révocation des délégués d’UNIR à la CENI ? Difficile de savoir puisque l’état-major du parti n’a voulu rien dire à propos.
Mais dès que l’information selon laquelle quatre membres d’Union pour la République ont démissionné de la CENI est tombée dans la matinée d’hier, plusieurs organes dont Togo Breaking News, ont commencé à fouiller pour connaitre les réels motifs de la démission de ces personnalités qui sont bien au-delà de l’argumentaire de manquements graves avancé. Aujourd’hui on en sait un peu plus.
 
Nos investigations révèlent qu’en dehors des accusations de manquements graves au niveau de ses membres du parti au pouvoir à la CENI, deux principales raisons sous-tendraient la révocation de Mokpokpo Dosseh, Bawoubadi Bakaï, Koffi Ayéfoumè Kékéh et de Bandifoh Ouro-Akondo.
 
D’abord, il est reproché à ces derniers d’être à l’origine des défaillances constatées au cours des opérations des révisions des listes électorales dans la zone I. Alors que les opérateurs de saisie affirment avoir envoyé depuis deux semaines les résultats du recensement. La bande à Taffa Tabiou déclare n’avoir rien reçu surtout ceux de la préfecture de Yoto. Et visiblement, les démissionnaires de l’UNIR en savent quelque chose.
 
De plus, ces désormais anciens délégués d’UNIR à la CENI sont accusés de ne pas avoir recueilli l’avis des hauts cadres du parti avant de donner leur accord pour la date du 21 avril comme jour de la tenue du scrutin présidentiel.
 
Aussitôt rappelés, ces messieurs et dames sont remplacés ce jour même par d’autres membres qui ont prêté serment samedi devant la cour constitutionnelle. C’est dire donc que l’UNIR n’est pas un long fleuve tranquille…avant la présidentielle de 2015.
 
source : togobreakingnews
 

Commentaires

comments

Publié le 15 février 2015 dans Envoyez cet article à un ami

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

*
:: FLASH INFO :: Christophe Sander, est désormais le nouvel ambassadeur d’Allemagne au Togo ‎
:: FLASH INFO :: JP Fabre Le vice president de la Ceni M. Pedro Amuzu denonce les resultats publies et demande la retractation de ces résultats ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: La population de nouveau appelée à descendre dans la rue le 12 décembre en rouge ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer