Il est
Flash info :: | Togo: deux militaires et deux adolescents tués dans des violences à Sokodé (gouvernement) | | Violences du 16 octobre à Sokodé: le Gouvernement dénonce “des actes à visée terroriste“ et avance le chiffre “d’une vingtaine de blessés enregistrés parmi les civils et les forces de sécurité“ (communiqué). | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.
 

Compaoré appelle France et Etats-Unis à ne pas se mêler du référendum au Burkina

image_pdfimage_print

campaore


Le président burkinabè Blaise Compaoré a appelé la France et les Etats-Unis à ne pas se mêler du référendum qu’il veut organiser pour modifier la Constitution et se maintenir au pouvoir, dans un entretien avec la BBC diffusé samedi.
 
« Vous ne voyez pas le Burkina se mêler de comment on organise la vie politique en France ou aux Etats-Unis. Ce que nous souhaitons, c’est d’avoir cette liberté d’organiser notre vie politique, de construire, par nos valeurs et nos choix, la démocratie et la vie républicaine », a affirmé M. Compaoré.
 
L’Assemblée nationale burkinabè examinera le 30 octobre un très controversé projet de loi gouvernemental, visant à réviser l’article 37 de la Constitution, pour faire passer de deux à trois le nombre maximum de quinquennats présidentiels.
 
Blaise Compaoré, arrivé au pouvoir en 1987 par un coup d’Etat, achèvera en 2015 son deuxième quinquennat (2005-2015) après avoir effectué deux septennats (1992-2005).
 
« On nous dit qu’il faut éviter la Françafrique, ceci ou cela. Mais on est prompt à nous dire : ceci n’est pas bien pour vous, comme si nous n’avions pas un peuple mature qui sait choisir ses dirigeants et les options pour son avenir », a poursuivi Blaise Compaoré, insistant sur le fait que la révision de la Constitution « respecte les dispositions » de la Loi fondamentale.
 
Le président français François Hollande a écrit le 7 octobre à son homologue burkinabè pour « réitérer son attachement au respect des principes définis par l’Union africaine » sur « les changements constitutionnels visant à permettre aux dirigeants de se maintenir au pouvoir », a indiqué jeudi le ministère français des Affaires étrangères.
 
La Charte de l’Union africaine s’oppose à de tels changements introduits au profit de présidents atteints par une limite de mandats. Elle interdit ainsi « tout amendement ou toute révision de Constitution ou d’instruments juridiques qui portent atteinte au principe de l’alternance démocratique ».
 
Début août, le secrétaire d’Etat américain John Kerry, à l’occasion d’un sommet Etats-Unis/Afrique, avait averti que son pays « presserait » les dirigeants de « ne pas modifier les Constitutions pour leurs bénéfices personnels ou politiques ».
 
Des « institutions fortes » sont préférables à des « hommes forts », avait-il souligné.
 
« Il n’y a pas d’institutions fortes s’il n’y a pas d’hommes forts pour poser les jalons de ces institutions, dans la durée », lui avait répondu depuis Washington le président burkinabè.
 
SOURCE : AFP
 
Savoir News
 

Commentaires

comments

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*

Publié le 26 octobre 2014


Catégorie(s) : Non classé
Tags :

"Je suis Jean-Pierre FABRE, je ne suis pas à vendre ni à acheter. Je ne vénère pas l'argent."



A LA UNE


Spolié mais stoïque, ce peuple mérite mieux. Mais, c'est écrit, il y aura l'alternance au Togo.


:: FLASH INFO :: Faure GNASSINGBE s’exprimera incessamment au peuple sur les divergences politiques de l’heure (ministre SESSENOU). ‎
:: FLASH INFO :: Togo: l’internet mobile toujours coupé avant de nouvelles manifestations de l’opposition ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: Togo: nouvelle manifestation de masse à Lomé à l’appel de l’opposition ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer