Coopération : Faure Gnassingbé ce lundi à Abidjan, plusieurs sujets abordés et trois accords bilatéraux signés

image_pdfimage_print

faure_ouattara

Le chef de l’Etat togolais Faure Gnassingbé a effectué ce lundi à Abidjan, une visite d’amitié et de travail de 24 heures.

 

Arrivé à Abidjan en fin de matinée, Faure Gnassingbé a été accueilli à l’aéroport Félix Houphouët Boigny par son homologue ivoirien Alassane Ouattara.

 

Après un entretien en tête-à-tête entre les deux chefs d’Etat au Petit Palais, les deux délégations se sont retrouvées pour une séance de travail.

 

Deux principaux sujets au menu des discussions entre le président Faure Gnassingbé et son homologue ivoirien Alassane Ouattara : la menace terroriste de Boko Haram et la lutte contre la fièvre hémorragique à virus Ebola dans la sous-région ouest-africaine.

 

Le groupe islamiste nigérian armé Boko Haram multiplie au jour le jour, des exactions notamment dans le nord du Nigeria : Attentats-suicides, enlèvements, massacres, viols collectifs etc… Cette insurrection a déjà fait plus de 13.000 morts et plus de 1,5 millions de déplacés depuis 2009.

 

Ce lundi, les chefs d’État d’Afrique centrale ce sont retrouvés à Yaoundé (Cameroun), afin d’élaborer une stratégie commune de lutte pour venir à bout de ce groupe.

 

Les présidents Faure Gnassingbé et Alassane Ouattara ont exprimé toute leur solidarité envers les pays engagés dans la lutte acharnée contre Boko Haram.
Le Conseil de Paix et de Sécurité de l’UA avait appelé à la création d’une force militaire régionale qui sera composée de 7.500 hommes pour venir à bout de Boko Haram. Cinq pays (Nigeria, Cameroun, Niger, Tchad et le Bénin) avaient déjà en décembre dernier, pris la décision de mettre en place, une force militaire de 3.000 hommes.

 

Concernant Ebola, les deux présidents ont exprimé leur compassion aux victimes de l’épidémie et surtout salué les efforts consentis par les dirigeants des trois pays les plus touchés : Liberia, Sierra Leone et la Guinée.
Coordonnateur et superviseur de la riposte contre Ebola, au sein de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cédéao), Faure Gnassingbé s’est rendu le 7 février dernier dans ces trois pays, afin de soutenir les dirigeants de ces pays et de toucher du doigt la situation sur le terrain.

 

Une conférence de haut niveau sur Ebola se tiendra le 3 mars à Bruxelles, événement qui sera coprésidé par les présidents de la Guinée, de la Sierra Leone, du Liberia et du Togo.

 

Par ailleurs, trois accords bilatéraux ont été signés entre les deux pays à la fin de cette visite. Les deux premiers accords portent notamment sur la création d’une grande commission mixte de coopération et la création d’un Comité conjoint de suivi et d’évaluation des décisions et recommandations qui seront issue de cette commission mixte.

 

Le troisième est un mémorandum d’entente sur les consultations politiques régulières entre les ministères des affaires étrangères du Togo et de la Côte d’Ivoire. FIN

 

En Photo : Les présidents Faure Gnassingbé et Alassane Ouattara ce lundi à Abidjan

 

Edem Etonam EKUE

 
source : savoir news
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*