Il est
Flash info :: | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | Selom Klassou a représenté ce vendredi Faure Gnassingbé à l’investiture du président du Cap-Vert, Jorge Carlos Fonseca, réélu démocratiquement début octobre 2016 (officiel). | Mettre la pression pour les réformes : CAP 2015 en tournée fin août à partir de Tône (nord) | Le match amical Gabon-Togo de fin mai prochain n’aura pas lieu. | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.
 

Crise au PDP : Kagbara refuse de soutenir Fabre et perd ses militants de Dankpen…, Binah, Dapaong et Sotouboua

image_pdfimage_print

Kagbara-Bassabi_pdp


Togo – « Nos militants se plaignaient notamment des difficultés de collaboration franche et sincère entre eux et des représentants de certains partis membres de Cap sur le terrain avec un sentiment de discrimination et de mise à l’écart qu’ils ne comprenaient point. Malgré nos tentatives pour ramener l’harmonie et rassurer nos militants, ces plaintes n’ont cessé de monter au bureau national. Concomitamment à ces plaintes, il se percevait également un risque réel de boycott des opérations de révision des listes électorales. Il fallait donc que je descende moi-même sur le terrain pour sauver l’essentiel. Mais je me suis rendu compte que les positions ont été trop écarlates. Nos militants nous ont signifié clairement qu’ils ne se reconnaissent plus dans Cap 2015. Un constat regrettable pour moi personnellement. Mais il fallait en prendre acte. J’en ai donc informé aussitôt le candidat Fabre et nous nous sommes parfaitement compris. Il se posait au PDP le risque, de perdre non seulement nos militants, mais aussi d’ouvrir une longue crise identitaire au sein de notre parti ».
 
Ces mots sont ceux du président national du PDP, Bassabi Kagbara, dans une interview qu’il a accordée en fin de semaine dernière à Icilome. Mais à peine cette déclaration aux allures de suspension de la participation de la PDP aux activités CAP 2015 faite que la base du parti réagit et avec virulence, allant jusqu’à une menace sérieuse de démission du parti de Bassabi Kagbara.
 
En réaction à cette déclaration de Bassabi Kagbara, le porte-parole du PDP Dankpen et ex directeur de campagne du député Targone, Derick Tamandja est monté au créneau. « Nous sommes très surpris. Nous avons tous appris par les médias, la déclaration qu’il a fait se fondant sur une prétendue position de la base. Nous ne nous reconnaissons pas là dedans. Nous sommes en contact avec la Binah, avec Dapaong, avec Sotouboua. Personne n’est d’accord avec lui. Nous sommes persuadés que les jours qui arrivent vont être des jours très animés. Les gens vont réagir certainement. Mais je sais déjà que la binah avait saisi par écrit le président national, pour le mettre en garde contre toute tentative de présenter une candidature qui sera une candidature … d’abord, au niveau des candidatures, il avait été tenté de présenter sa candidature. Nous lui avons expliqué que c’est ensemble que nous avons choisi M. Fabre au niveau du CAP et que nous ne comprenons pas pourquoi il veut être candidat. Ce qui devait être une décision du parti », regrette M. Tamandja.
 
Allant plus loin, Tamandja révèle que « le président a une position contraire à celle de la base… Il nous a expliqué au cours de deux réunions, qu’il est un homme d’affaires et qu’il avait le souci de protéger ses affaires. Nous lui avions dit que c’est deux choses différentes. Nous on est dans un parti politique, on n’est pas un parti qui sert de couverture à une affaire quelconque. Certainement que ses affaires ont pris le dessus sur l’idéologie qu’il crie haut et fort et qu’il entraine des Togolais et Togolaises honnêtes qui se battent pour un Togo meilleur ». Et pour finir, il annonce des réunions pour déterminer la ligne de conduite à suivre. Mais déjà, il indique : « Nous à Dankpen, nous avons déjà envoyé nos cartes de démission. Nous partons de ce parti parce que ce n’est plus notre parti, ce n’est pas le PDP que nous connaissons ». Pour eux, la lutte ne se termine pas mais ils promettent « chercher un cadre approprié » où ils pourront « défendre nos convictions ».
 
source : telegramme228
 

Commentaires

comments

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

*

Publié le 11 mars 2015


Catégorie(s) : Politique
Tags : , , , , ,

"Je suis Jean-Pierre FABRE, je ne suis pas à vendre ni à acheter. Je ne vénère pas l'argent."



A LA UNE


Spolié mais stoïque, ce peuple mérite mieux. Mais, c'est écrit, il y aura l'alternance au Togo.


:: FLASH INFO :: Christophe Sander, est désormais le nouvel ambassadeur d’Allemagne au Togo ‎
:: FLASH INFO :: JP Fabre Le vice president de la Ceni M. Pedro Amuzu denonce les resultats publies et demande la retractation de ces résultats ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: La population de nouveau appelée à descendre dans la rue le 12 décembre en rouge ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer