Il est
Flash info :: | La France suit avec préoccupation la situation au Togo. Nous condamnons fermement les violences récentes qui ont fait plusieurs victimes et appelons les parties à l’apaisement et à entamer un dialogue (ministère français des Affaires étrangères). | | Togo : Messenth Kokodoko, un des responsables du Mouvement NUBUEKE enlevé | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.
 

Crise togolaise : L’initiative d’une médiation de plusieurs chefs d’Etat de la région confirmée

image_pdfimage_print


L’information est dans les tuyaux depuis plusieurs jours. Une médiation régionale dans la crise togolaise est en cours même si officiellement, l’information est battue en brèche à Lomé par des sources proches du pouvoir. Selon RFI qui cite des sources diplomatiques ouest-africaines, une telle initiative est en cours et vient des pays de la région. « Le président ivoirien Alassane Ouattara est attendu lundi à Accra. Selon une source régionale, la crise togolaise sera au centre des discussions », indique RFI sur son site internet.
 
Le Béninois, Patrice Talon en tournée dans trois pays de la région, a échangé mercredi 11 octobre à Lomé avec son homologue Faure Gnassingbé. Le contenu des échanges entre les deux personnalités a été révélé dans un communiqué rendu public par la Direction de la communication et de l’information de la présidence togolaise. Outre les questions d’ordre bilatéral, souligne le communiqué, les deux chefs d’Etat ont passé en revue des questions sous régionales et internationales liées à la sécurité, à la lutte contre le terrorisme et la « situation socio politique qui prévaut dans notre pays ».
 
A Paris, des sources proches des Affaires étrangères assurent que Jean-Yves Le Drian a déjà eu à évoquer la crise togolaise avec les autorités ivoiriennes il y a quelques jours. Il a également échangé du sujet avec son homologue ghanéen par téléphone mardi, poursuit l’article de RFI qui rapporte que des « diplomates et fonctionnaires des Nations unies se disent frustrés » par la tournure des évènements. Ils estiment que tout est paralysé car c’était à la Cédéao de lancer depuis le début de la crise une véritable médiation pour y mettre fin, comme l’organisation des Etats d’Afrique de l’Ouest l’a fait en Sierra Leone.
 
Selon des sources dignes de foi, un groupe de contact informel composé de cinq chefs d’Etat de la région a été mis en place en septembre dernier avec la bénédiction du Secrétaire Général de l’Organisation des Nations Unis, Antonio Guterres pour trouver une solution au problème togolais.
 
A.Y.
 
source : afreepress
 

Commentaires

comments

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*

Publié le 12 octobre 2017


Catégorie(s) : Politique
Tags : , , , , , ,

"Je suis Jean-Pierre FABRE, je ne suis pas à vendre ni à acheter. Je ne vénère pas l'argent."



A LA UNE


Spolié mais stoïque, ce peuple mérite mieux. Mais, c'est écrit, il y aura l'alternance au Togo.


:: FLASH INFO :: Faure GNASSINGBE s’exprimera incessamment au peuple sur les divergences politiques de l’heure (ministre SESSENOU). ‎
:: FLASH INFO :: Togo: l’internet mobile toujours coupé avant de nouvelles manifestations de l’opposition ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: Togo: nouvelle manifestation de masse à Lomé à l’appel de l’opposition ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer