Il est
Flash info :: | La France suit avec préoccupation la situation au Togo. Nous condamnons fermement les violences récentes qui ont fait plusieurs victimes et appelons les parties à l’apaisement et à entamer un dialogue (ministère français des Affaires étrangères). | | Circulation fluide au centre-ville de Lomé ce matin, contrairement à l’atmosphère normale. Important déploiement de gendarmes autour du Parlement et de la représentation de la CEDEAO au Togo. | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.
 

Le CST appelle à 3 jours de manifestation de rues à Lomé

image_pdfimage_print

zeus_cst


Le Collectif Sauvons le Togo (CST) vient d’annoncer des manifestations de 3 jours, les 26, 27 et 28 juin prochain dans les rues de Lomé. Cet appel à manifester fait suite à l’échec constaté du dialogue politique qui s’est déroulé entre les partis politiques représentés à l’Assemblée nationale entre le 19 mai et le 03 juin dernier.
 
En meeting dans le week-end à Lomé, le coordonnateur du CST, Me Zeus Ajavon a indiqué que la manifestation est une réponse à l’échec programmé du dialogue par le parti au pouvoir. La manifestation a pour but d’exiger les réformes constitutionnelles et institutionnelles avant les prochaines échéances électorales.
 
Me Ajavon explique que le parti au pouvoir a sciemment fait échouer le dialogue pour ne pas opérer les réformes préconisées par l’Accord Politique Global (APG) du 20 Août 2006. Le Coordonnateur du CST affirme que les délégués de l’Unir ont déclaré dans la salle du dialogue que c’est l’opposition qui a besoin du dialogue et ils l’ont démontré en ne se prononçant pas sur les sujets de fond.
 
« Dans la salle, nous avons eu un monologue parce que les délégués du parti au pouvoir n’ont jamais dit leurs points de vue. Dans ce contexte, nous avons pris le peuple togolais à témoin et nous avons demandé à la population de se tenir prête et à s’organiser pour les 26, 27 et 28 juin prochain », a indiqué Me Zeus Ajavon.
 
La classe politique togolaise représentée à l’Assemblée nationale s’est retrouvée au siège de Togo Télécom pour chercher un consensus sur les réformes nécessaires avant les prochaines élections présidentielles du 19 mai au 03 juin dernier. L’opposition a claqué la porte pour protester contre le manque de consensus sur les points concernant le mode de scrutin pour toutes les élections et sur la limitation du mandat présidentielle. L’opposition exigeait deux tour de scrutin et la limitation de mandat avec effet immédiat. Le parti au pouvoir veut garder un tour de scrutin et propose une limitation de mandat sans effet immédiat.
 
12 points étaient au menu des discussions.
 

Commentaires

comments

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*

Publié le 11 juin 2014


Catégorie(s) : Non classé
Tags :

"Je suis Jean-Pierre FABRE, je ne suis pas à vendre ni à acheter. Je ne vénère pas l'argent."



A LA UNE


Spolié mais stoïque, ce peuple mérite mieux. Mais, c'est écrit, il y aura l'alternance au Togo.


:: FLASH INFO :: Faure GNASSINGBE s’exprimera incessamment au peuple sur les divergences politiques de l’heure (ministre SESSENOU). ‎
:: FLASH INFO :: Togo: l’internet mobile toujours coupé avant de nouvelles manifestations de l’opposition ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: Togo: nouvelle manifestation de masse à Lomé à l’appel de l’opposition ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer