Il est
Flash info :: | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | Toute l'équipe de Togo Actualité vous souhaite bonne heureuse année 2017. Merci pour votre soutien et votre fidélité. | | Le match amical Gabon-Togo de fin mai prochain n’aura pas lieu. | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.



Le CST et Arc-en-ciel ont un plan B pour obtenir les réformes

image_pdfimage_print

cst_aec_manif

Le rejet du projet de loi portant modification constitutionnelle le 30 juin dernier par la majorité parlementaire a complètement bouleversé les plans de l’opposition togolaise qui cherche une solution de rechange. Dans une dynamique unitaire depuis les dernières manifestations publiques au bilan mitigé, le Collectif Sauvons le Togo (CST) et la Coalition Arc-en-ciel veulent à présent prendre des initiatives de lois si le gouvernement ne réintroduit pas un projet de réformes à l’Assemblée nationale. Deux membres de ces regroupements ont réagi ce wwek-end au micro de Radio Fréquence 1.

« L’initiative des réformes incombe concurremment au Gouvernement et au 1/5ème des députés. Il n’est pas exclu que le Gouvernement réintroduise son projet de loi. Les discussions de couloir se poursuivent et une solution sera trouvée.», a déclaré Aimé Gogué, président de l’Alliance des démocrates pour le développement intégrale (ADDI).

A cet optimisme, le député Aimé Gogué n’exclut pas les éventualités. Pour lui, une initiative de loi pourrait être prise par l’opposition parlementaire. « Si les discussions en faveur d’une réintroduction du projet de loi échouent, il n’est pas exclu que les députés de l’opposition introduise une proposition de loi portant réformes », a affirmé le Pr Gogué.

De son côté, Gerry Taama, le président du Nouvel engagement togolais (NET), parti membre de la Coalition Arc-en-ciel assure que pour l’heure, l’opposition est dans une dynamique de négociations pour trouver une solution à cette crise.

« L’opposition aurait pu demander aux populations de descendre dans les rues depuis le 1er juillet à la suite du rejet du texte, mais nous avons choisi de privilégier la voie des négociations », a déclaré Gerry Taama.

M. Taama précise que l’opposition ne va pas s’arrêter à son plan A. Pour lui, un plan B sera mis en branle en cas de refus manifeste de la part du pouvoir d’opérer les réformes.

 
Togo Breaking News
 

Commentaires

comments

Publié le 14 juillet 2014 dans Envoyez cet article à un ami

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*

:: FLASH INFO :: Christophe Sander, est désormais le nouvel ambassadeur d’Allemagne au Togo ‎
:: FLASH INFO :: JP Fabre Le vice president de la Ceni M. Pedro Amuzu denonce les resultats publies et demande la retractation de ces résultats ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: La population de nouveau appelée à descendre dans la rue le 12 décembre en rouge ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer