Le CST dénonce le dilatoire du gouvernement face à l’ouverture du dialogue

image_pdfimage_print

cst_17042014

© togoactualite – En réponse au mémorandum du président de l’ANC, l’interpellant sur la nécessité d’un réel démarrage du dialogue en vue des réformes constitutionnelles et constitutionnelles, le premier ministre a répondu le 09 avril dernier. Dans sa réponse le premier ministre écrit que « Le gouvernement examinera les points exprimés et ne marquera pas de vous faire part de toute suite éventuelle ».

 

Mais pour le Collectif SAUVONS LE TOGO, cette réponse du premier ministre alors que tous les Togolais sont dans l’attente des réformes notamment sur la limitation de mandat, le mode de scrutin, est une manœuvre mal déguisée visant à la conservation du pouvoir par un même clan depuis plus de 47 ans.

 

C’est pourquoi le CST prend le peuple togolais à témoin pour rappeler que l’APG a été signé il y a 8 ans et que le pouvoir use du dilatoire pour ne pas le mettre en application.
Il en appelle le peuple togolais à se mobiliser pour participer à la grande marche du 26 avril prochain pour réclamer ces réformes.

 

Il invite, par ailleurs le groupe des 5 à user de leur influence pour aider les acteurs politiques et le gouvernement togolais à trouver les voies du dialogue pour mettre en œuvre les réformes prescrites par l’APG afin que soient organisées les échéances électorales à venir dans la transparence.

 
lomévi (www.togoactualite.com)
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*