Il est
Flash info :: | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | Toute l'équipe de Togo Actualité vous souhaite bonne heureuse année 2017. Merci pour votre soutien et votre fidélité. | | Le match amical Gabon-Togo de fin mai prochain n’aura pas lieu. | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.



Pour le CST et l’Arc-en-ciel, Faure Gnassingbé ne doit pas se présenter à la présidentielle de 2015

image_pdfimage_print

cst_aec_manif

Conformément au programme d’activité établi par les responsables du Collectif Sauvons le Togo (CST) pour dénoncer les « irrégularités de l’actualité politique togolaise », des militants et sympathisants dudit collectif et de la coalition Arc-en-ciel, ont observé ce vendredi une marche à travers les artères du quartier Bè à Lomé, a constaté un reporter de l’Agence Afreepress.

A travers cette initiative, les membres du CST entendent attirer l’attention du pouvoir sur la nécessité que les vraies réformes prévues par l’Accord Politique Global (APG) de 2006 se fassent en lieu et place des « bribes » de réformes envoyées actuellement au parlement et qui sont subordonnés, selon les deux organisations, à la participation du président Faure Gnassingbé aux élections.

« Il s’agit pour nous de faire le maximum de pression pour que les réformes prévues par l’APG se fassent afin que nous allions à des élections transparentes, équitables et démocratiques. Or nous constatons que le pouvoir essaye de subordonner la mise en œuvre des réformes politiques à la participation de Faure Gnassingbé aux élections », a laissé entendre Jean-Pierre Fabre, président de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC), parti membre du CST.

Pour ce dernier, il importe de mobiliser les populations de tout le pays pour que les réformes politiques se fassent « indépendamment du sort du président Faure Gnassingbé », pour que ce dernier n’ait plus à se présenter aux prochaines élections conformément à la loi « générale et impersonnelle » qui va être adoptée.

Soutenant cette initiative du CST, l’une des responsables de la coalition Arc-en-ciel Brigitte Adjamagbo-Johnson, a insisté sur la nécessité de mettre ensemble les efforts de toute l’opposition togolaise, afin de déjouer « le subterfuge » que le gouvernement a mis en place en envoyant le texte des réformes à l’Assemblée « sans la signature du chef de l’Etat ».

« Nous voulons que ces réformes se fassent et nous avons compris qu’en étant unis, nous seront plus forts et nous arriverons à obtenir ces réformes pour que notre pays devienne un Etat démocratique de droit », s’est-elle exprimée.

La 2ème journée de manifestation a connu la présence de plusieurs acteurs politiques, notamment Gerry Taama du Nouvel Engagement Togolais (NET), Gorges William Kuessan de Santé du peuple, Me Dodji APévon du Comité d’Action pour le Renouveau (CAR), Olivier Amah de l’Association des Victimes de Torture au Tgo (ASVITTO), le député Targone Sambiri, ainsi que les responsables de l’ANC et du CST.

 
Gaël N.
 

Commentaires

comments

Publié le 28 juin 2014 dans Envoyez cet article à un ami

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*

:: FLASH INFO :: Christophe Sander, est désormais le nouvel ambassadeur d’Allemagne au Togo ‎
:: FLASH INFO :: JP Fabre Le vice president de la Ceni M. Pedro Amuzu denonce les resultats publies et demande la retractation de ces résultats ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: La population de nouveau appelée à descendre dans la rue le 12 décembre en rouge ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer