Le député Targone Sambrini N’wankin du PDP recouvre la libreté

image_pdfimage_print

targone

Arrêté dimanche 8 juin dernier par la gendarmerie pour répondre de huit (8) chefs d’accusation portés contre lui par le Procureur de la République près le tribunal de Lomé, le député de Denkpen Targone Sambrini N’wankin du Parti Démocratique Panafricain (PDP), parti membre de la coalition Arc-en-ciel, a été relâché jeudi, a appris l’Agence de presse Afreepress de sources proches de son parti.

 

Accusé de troubles à l’ordre public, violences volontaires, homicide volontaire, complicité d’homicide volontaire, destructions volontaires par incendie, complicité de destructions volontaires par incendie, vol qualifié et complicité de vol qualifié, M. Sambrini avait été interpellé dimanche dernier à son domicile après que son immunité parlementaire fut levée par ses collègues de l’Assemblée nationale. Une affaire qui avait été qualifiée par la Coalition Arc-en-ciel de « politique montée de toutes pièces » pour mettre aux arrêts un député qui « gêne ».

 

Contacté, Bassabi Kagbara, président national du PDP s’est dit satisfait de cette remise en liberté. « Si les gens se sont rendus compte qu’ils commettaient une erreur et se sont repris, on ne peut que saluer cette libération. On espère que ce sera ainsi dorénavant, que le bon sens va prévaloir. Au PDP nous saluons cette mise en liberté », a-t-il fait savoir.

 

Olivier A. et Telli K.

 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*