Il est
Flash info :: | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | Selom Klassou a représenté ce vendredi Faure Gnassingbé à l’investiture du président du Cap-Vert, Jorge Carlos Fonseca, réélu démocratiquement début octobre 2016 (officiel). | Mettre la pression pour les réformes : CAP 2015 en tournée fin août à partir de Tône (nord) | Le match amical Gabon-Togo de fin mai prochain n’aura pas lieu. | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.
 

Des incohérences graves dans les chiffres avancés par Taffa Tabiou

image_pdfimage_print

ceni_direct_tvt


C’est donc vrai que les Bassars sont de vrais magiciens ? Ce que Taffa Tabiou, président de la commission électorale nationale indépendante a servi mardi nuit au peuple togolais est suffisamment révélateur de l’incroyable magie dont cet homme a été capable.
 
Premier point simple et évident : Les chiffres des CELI Tchamba et de Dankpen étaient identiques. Mais alors que Taffa Tabiou n’avait pas encore corrigé cette erreur grave, il a réussi, exactement par magie à faire le cumul des voix et proclamer Faure Gnassingbé vainqueur du scrutin avec 58,75% contre 34,95% pour Jean-Pierre Fabre. Incroyable….
 
De plus, qui a entendu le taux global de participation hier dans la proclamation des résultats de Taffa Tabiou ? Personne……
 
Lui qui avait soutenu, dès le soir du scrutin du 25 avril que le taux de participation se trouvait entre 53 et 55%, n’a pas été capable mardi soir de situer les togolais sur le taux réel de participation au moment de livrer les résultats provisoires de ce scrutin.
 
Or à l’entendre proclamer ces résultats CELI par CELI, l’on serait fondé à situer ce taux de participation autour de 60%. Ce qui signifie en clair que le bourrage des urnes aurait été, de toute évidence, réellement pratiqué à la fin du scrutin de samedi dans plusieurs CELI.
 
Mieux, Taffa Tabiou lui-même reconnait d’innombrables erreurs dans la présentation de ses résultats. Il avait bien sûr le malheur de le faire en direct, donc impossible pour lui de nettoyer les incroyables incohérences et incongruités notées dans sa présentation des chiffres.
 
Le comble, c’est que Olivier Roger, l’envoyer spécial de RFI a Lomé a, dans son commentaire de ces résultats, indiqué que jusqu’à la soirée de mardi, seuls les résultats de 15 CELI avaient été consolidés. Ainsi donc, Taffa Tabiou et les représentants de UNIR à la CENI ont choisi, délibérément, d’opérer un forcing pour décréter les résultats des 42 CELI sans les avoir consolidés auparavant.
 
Bien sûr dans la courant de la journée de mercredi, l’on attend la réaction officielle du candidat de CAP 2015, mais déjà sa lettre en date du 27 avril est suffisamment révélatrice des griefs qu’il porte contre Faure Gassingbé et son clan politique.
 
A lire JPF de près, il y a un surplus de votants dans au moins 10 CELI de la zone septentrionale du pays.
 
Des affreuses pratiques allant du bourrage des urnes, des votes abusifs par procuration et par dérogation, d’invention d’urnes supplémentaires, de substitutions d’urnes et de procès verbaux, de vote avec des spécimens de bulletins de vote….ont été amplement relevées.
 
Qui plus est, Fabre serait le seul candidat à dénoncer de telles pratiques, que l’on serait amené à douter et probablement à le soupçonner de jouer un peu au mauvais perdant.
 
Ici, au moins trois candidats sur quatre qui s’opposent à Faure l’ont décrié. Seul Tchassona Traoré, à l’étape actuelle des choses n’a encore rien dit.
 
Aimé Gogué, Gerry Taama et JPF ont tous relevé les pratiques moyenâgeuses du Prince et de son UNIR au cours de ce scrutin.
 
Mais alors, quelle fierté le Prince pense-t-il tirer d’un tel forcing qu’il vient d’opérer pour s’octroyer un mandat de plus à la tête du Togo ?
 
Qu’à cela ne tienne, quel rôle les chefs d’Etats de la CEDEAO notamment John Mahama et Alassane Ouattara ont-ils choisi de jouer dans ce processus électoral qui, au final s’est soldé par ce coup d’Etat du Prince ?
 
S’engageront-ils à faire la pression nécessaire pour faire établir la vérité des urnes ? Se sont-ils rendu compte que le Prince les a utilisés comme bouclier pour forcer sa proclamation comme vainqueur de ce scrutin ?
 
Tout compte fait, Jean-Pierre Fabre, le candidat de CAP 2015 se doit impérativement et dans les plus brefs délais de produire dans les détails, les cas de fraudes et de pratiques malsaines enregistrées au cours du processus électoral. Une fois ces preuves établies, l’on avisera de l’attitude à adopter.
 
source : togoinfos
 

Commentaires

comments

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

*

Publié le 29 avril 2015


Catégorie(s) : Politique
Tags : , , , , , , , , , , ,

"Je suis Jean-Pierre FABRE, je ne suis pas à vendre ni à acheter. Je ne vénère pas l'argent."



A LA UNE


Spolié mais stoïque, ce peuple mérite mieux. Mais, c'est écrit, il y aura l'alternance au Togo.


:: FLASH INFO :: Christophe Sander, est désormais le nouvel ambassadeur d’Allemagne au Togo ‎
:: FLASH INFO :: JP Fabre Le vice president de la Ceni M. Pedro Amuzu denonce les resultats publies et demande la retractation de ces résultats ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: La population de nouveau appelée à descendre dans la rue le 12 décembre en rouge ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer