Dialogue politique : L’absence de Tikpi Atchadam de plus en plus probable

image_pdfimage_print
Le leader du PNP Tikpi Atchadam au milieu

Le dialogue censé mettre fin à la crise au Togo démarre le 15 février prochain. Pour ces pourparlers, la composition des participants est une inconnue. Ce qui déclenche d’ores et déjà une bataille de communication entre les pro et anti dialogue inclusif.

Si d’autres se battent pour y prendre part, certains acteurs par contre trainent les pas pour annoncer leur présence à ces assises. C’est le cas du président du Parti National Panafricain (PNP), Tikpi Atchadam, avec qui la contestation a débuté le 19 août 2017.

Sera-t-il présent au dialogue ? La question taraude l’esprit de tous les Togolais.

A cette question, ses proches convient l’opinion à entendre jusqu’au « jour J ».

« Vous verrez le jour J », disent-ils à ceux qui veulent les entendre.

« Tikpi Atchadam a introduit une demande urgente auprès d’Alpha Condé pour participer aux pourparlers de Lomé en demandant des garanties pour sa protection », rapporte ce lundi le site africatopsuccess. Une information démentie par d’autres sources qui ne croient pas en la participation du président du PNP à ces assises arguant que la sécurité de l’homme de Kparatao n’est pas garantie.

Il faut rappeler que les travaux préliminaires du dialogue démarrent le 15 février prochain pour faire place au dialogue proprement dit qui débute, selon les indiscrétions lundi 19 février 2018.

Raphaël A.

afreepress

Commentaires

comments

Laisser un commentaire

Saisissez votre mail.

*